L’intelligence artificielle de IBM peut diagnostiquer la schizophrénie en analysant l’irrigation du cerveau

cerveau

Détecter très tôt une maladie ou un quelconque problème de santé offre souvent les meilleures chances de traitement. Cela permet d'empêcher que la situation ne s'aggrave. C'est aussi vrai pour la schizophrénie. Et l'intelligence artificielle peut se montrer tout à fait capable.

Il existe aujourd’hui diverses méthodes pour détecter la schizophrénie mais IBM pense pouvoir améliorer drastiquement l’efficacité du diagnostic. Grâce à des recherches menées avec l’Université d’Alberta, l’intelligence artificielle devient experte en analyse d’IRM fonctionnelles du cerveau. Celles-ci montrent l’irrigation cérébrale durant divers exercices réalisés par les patients.

D’après le Docteur Serdar Dursun, professeur de psychiatrie et neurosciences à l’Université d’Alberta, « nous avons découvert un nombre significatif de connexions anormales dans le cerveau qui pourront être analysées en profondeur dans de futures études, et des modèles basés sur l’intelligence artificielle nous rapproche un peu plus de la mise en place de motifs objectifs de neuro-imagerie qui seraient des marqueurs sûrs de la schizophrénie.« 

Tags :Via :Ubergizmo
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité