Un neuroscientifique piège des revues « scientifiques » suspectes avec un article sur les midi-chlorians (et ça marche)

Star Wars Rogue One Leia bataille de Scarif

Si vous n’êtes ni un fan de Star Wars, ni un scientifique spécialisé en neurologie, ou un autre domaine qui étudie la caboche de ces étranges bipèdes humains (nous), vous ne savez peut-être pas ce que sont les midi-chlorians. Les autres, vous pouvez déjà commencer à esquisser un petit sourire.

Ce neuroscientifique agit anonymement sous le pseudonyme Neuroskeptic, sur un blog qu’il tient sur le site Discover, pour piéger diverses revues pseudo-scientifiques, ou qui demandent aux scientifiques de payer pour voir leurs articles publiés… Sa dernière action ? Avoir réussi à faire passer un article sur les midi-chlorians, cette forme de vie particulière,  tout droit sortie de l’univers de Star Wars, intelligente, et qui vit en symbiose dans chaque cellule, permettant la connaissance et l’utilisation de la Force. Et donc, de douteuses revues ont publié l’article sans même le relire, puisqu’il est truffé de références à Star Wars, à l’univers, aux personnages, qui surgissent au milieu d’une explication scientifique, de ce que sont les midi-chlorians. C’est juste magique.

Trois des publications ont marché à fond, et une quatrième l’aurait publié contre 360 dollars. Soumise à neuf journaux, la publication est signée Dr. Lucas McGeorge et Dr. Annette Kin (j’ai ri). Mais en plus de cela, l’article en lui-même est volontairement plein d’erreurs factuelles, et de plagiat, puisque l’auteur a tout simplement repris l’article de Wikipédia sur les mitochondries, en remplaçant « mitochondries » par « midi-chlorians ».

Au-delà de l’humour avec lequel l’action est menée, cela dénonce aussi un système pervers de fonctionnement des publications, dont les scientifiques dépendent pour vivre (à la fois pour trouver des financements et des postes, et pour pouvoir continuer à publier des articles, etc.) ; gare donc, à ces revues peu scrupuleuses, qui ne prennent même pas la peine de relire les articles qui leur sont soumis, voire qui tentent de se faire du fric sur le dos des scientifiques peinant à se faire publier (que ce soit justifié ou non).

Tags :Sources :sciencealert
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Article intéressant, cela prouve une certaine doctrine, à savoir est-on un bon journaliste qui se renseigne avant, ou quelqu’un qui balance des âneries sans même avoir étudier le sujet (sérieux ça prend quoi, 10min, allez on va dire 30, de sa vie pour êtres sûr et ne pas passer pour un con)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité