L’être humain serait partiellement composé de matière intergalactique

Galaxie

Ce qui ferait de nous des voyageurs spatiaux intergalactiques, avouez que ça en jette. L’article est on ne peut plus sérieux et a été publié dans le Monthly Notices of the Royal Astronomical Society, le 27 juin : l’espèce humaine est une migrante dans sa galaxie.

« Jusqu’à la moitié des atomes qui nous entourent – dans le système solaire, sur la Terre et en chacun de nous – ne vient pas de notre propre galaxie mais d’autres galaxies », déclare Claude-André Faucher-Giguère, du Weinberg College of Arts and Sciences et coauteur de l’étude.

C’est à partir de simulations informatiques 3D que les chercheurs ont découvert qu’en explosant, les supernovas éjectent de très grandes quantités de gaz. Le phénomène est tellement puissant qu’il est capable de propulser des atomes d’une galaxie à l’autre. Ce transfert de masse s’effectue par les vents galactiques, et il a dû prendre plusieurs milliards d’années. Il pourrait être à l’origine de 50% de la constitution de la matière dans les grandes galaxies, toujours selon l’étude.

« Cette étude modifie notre compréhension de la formation des galaxies après le Big Bang », déclare Claude-André Faucher-Giguère, qui considère que « nos origines sont beaucoup moins locales que ce que l’on pensait auparavant. »

En effet, la théorie communément admise décrit qu’après le Big Bang, il y a 14 milliards d’années, l’univers était rempli d’un gaz uniforme composé d’éléments légers comme l’hydrogène et l’hélium. Des centaines de millions d’années plus tard, ce gaz primordial se serait condensé pour former les étoiles et les galaxies.

Daniel Anglés-Alcazar, coauteur de l’étude, déclare ainsi : « Comme une partie de la matière avec laquelle nous avons été formés peut provenir d’autres galaxies, nous pourrions nous considérer comme des voyageurs spatiaux ou des migrants extragalactiques. »

[L’étude] [En format PDF]

Tags :Sources :huffingtonpost
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité