Cet impressionnant dinosaure utilisait probablement le camouflage pour leurrer les prédateurs

dinosaure Borealopelta markmitchelli

En 2011, un mineur Canadien découvrait le fossile extrêmement bien préservé d'un dinosaure de 5,50 m de long et recouvert de piquants. Aujourd'hui, les experts pensent que ce fossile de 110 millions d'années est celui d'une nouvelle espèce. La qualité de préservation offre de nombreux et précieux renseignements sur le dinosaure et son environnement.

Malgré son apparence de dragon, ce dinosaure n’était pas un féroce prédateur mais un simple végétarien solitaire, avec de bonnes défenses, de la famille des nodosaures, des cousins proches des ankylosauridés. C’était « le rhinocéros de son époque, un herbivore grincheux qui ne préoccupait que de lui-même« , expliquait Michael Greshko lors de la présentation du fossile au public, en Mai dernier.

Dans une publication datant de cette semaine, on en apprend davantage sur ce dinosaure. Son nom officiel est Borealopelta markmitchelli, en référence au technicien du musée Mark Mitchell qui a passé plus de 7 000 heures à extraire le fossile de la roche.

dinosaure Borealopelta markmitchelli

L’étonnante préservation a donné aux chercheurs des indices quant à la couleur de ce dinosaure : probablement marron-rouge sur le dessus et plus clair en-dessous – tous les experts ne sont pas d’accord -. Cette coloration sur deux tons, appelée contre-illumination, est une technique de camouflage pour se cacher des prédateurs.

Le fait qu’une telle créature ait besoin de camouflage pour leurrer les prédateurs en dit long sur l’environnement dans lequel il vivait : « le Crétacé est vraiment effrayant« , déclarait le co-auteur de l’étude Jaokb Vinther à Michael Greshko.

dinosaure Borealopelta markmitchelli

Tags :Via :The Verge
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité