L’héritier de Samsung risque douze ans de prison

Samsung Galaxy S8

Dans l’affaire de la corruption coréenne, qui a fait grand bruit, et a conduit à la destitution de la présidente coréenne, dont on vous parlait il y a quelques mois, l’héritier de l’empire Samsung, Jay Y. Lee avait été mis en cause et écarté de la direction du groupe. On apprend aujourd’hui que le procureur a demandé contre lui 12 ans de prison ferme.

Jay Y. Lee est accusé d’avoir entretenu des liens financiers avec l’ex-présidente Park Geun-hye, et notamment avec sa confidente/gourou, afin d’alimenter une entente entre l’Etat et l’entreprise Samsung. Au plus haut de l’entreprise après le décès de son père, Lee Kun-hee, en 2014, il risque de tomber plus bas encore, si la justice suit l’avis du procureur. Il requiert 12 ans de prison ferme pour corruption et abus de pouvoir.

Le verdict définitif est loin d’être encore connu, la justice coréenne ayant fort à faire dans cette histoire tentaculaire ; il sera rendu par trois juges. Quant à Samsung, avec le Galaxy S8, elle semble ne pas s’en sortir trop mal !

Tags :Sources :numerama
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité