L’armée américaine crée une poudre qui pourrait recharger nos appareils électroniques

armée américaine

Nos gadgets électroniques se sont aujourd'hui très largement introduits dans nos vies. Nombreux sont ceux à en être totalement dépendants. Et avec eux, à dépendre d'une source d'alimentation. L'armée américaine pourrait avoir trouvé une solution à ce problème.

Aujourd’hui, pour récupérer un peu de batterie, on utilise des batteries externes, ou l’énergie solaire. Mais ces appareils sont souvent assez encombrants. L’armée américaine a fait une récente découverte, une poudre à base d’aluminium qui, mélangée à de l’eau, produit une grande quantité d’énergie, suffisante pour permettre d’alimenter un petit tank radiocommandé.

Les chercheurs ne s’attendaient pas à cela en mélangeant une poudre d’aluminium nano-galvanique et de l’eau. Celle-ci s’est mise à bouillir, résultat d’une hydrolyse, procédé qui, pour l’aluminium, requiert d’ordinaire un catalyseur, comme la chaleur, l’acide, l’électricité ou un autre produit chimique.

Selon l’un des physiciens de l’équipe, Anit Giri, « dans notre cas, l’ensemble n’a pas besoin de catalyseur. Et c’est aussi très rapide. Par exemple, nous avons calculé qu’un kilogramme de poudre d’aluminium peut produire 220 kW d’énergie en seulement trois minutes. Cela représente beaucoup de puissance pour n’importe quel équipement électrique. Ces taux sont les plus élevés parmi les processus qui ne requièrent aucun catalyseur comme un acide, une base ou des températures élevées.« 

Pour l’heure, les scientifiques travaillent encore sur leur récente découverte, cherchant notamment d’autres domaines d’applications. Il faudra patienter encore assez longtemps avant de pouvoir se balader avec un sachet de poudre dans son sac.

Tags :Via :Ubergizmo
Dernières Questions sur UberGizmo Help
    1. une poudre pour recharger nos appareils électroniques, crée L’armée américaine ????
      ….
      V0US ETES SUR QUELLE N0US EXPL0SERA PAS A LA GUEULE,,, 7 P0UDRE MAGIC ?

  1. Et aller encore aluminium, ce poison utilisé jusque dans les vaccins. Ou sont les écrans de smartphones faisant aussi office de capteurs solaires dont on nous parle depuis trois ans ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité