Ils escaladent des falaises sans aucune protection pour récupérer ce miel hallucinogène népalais

miel hallucinogène népalais

La quête pour récupérer du miel hallucinogène produit par les abeilles géantes de l'Himalaya n'est pas une sinécure. À l'Est du Népal, des membres aguerris du peuple Kulung grimpent sur des falaises avec des échelles de bambou jusqu'à plus de 90 mètres pour l'obtenir.

Une fois à proximité, ils enfument les abeilles avec de la fumée d’herbe, laquelle est fixée à une simple perche. Une aventure hors du commun racontée dans le documentaire « The Last Honey Hunter« , un film actuellement présenté dans divers festivals. Il sortira en 2018.

The North Face a décidé de publier une vidéo behind-the-scenes sur YouTube, ci-dessous, réalisée notamment grâce au talent et au savoir-faire du grimpeur, réalisateur et photographe Renan Ozturk. Si l’homme était, lui, sécurisé, les autochtones, eux, n’avaient que leur échelle de bambou.

« Chaque fois que vous sentez un peu dépassé par les événements, regardez Mauli [cueilleur de miel, ancien du peuple Kulung, NDLR] sans aucune protection contre les abeilles, sur son échelle de bambou sans aucun harnais« , raconte l’un des membres de l’équipe dans la vidéo.

Comme l’explique Mark Synnott, membre de l’équipe technique du film, selon la saison, les abeilles produisent différents types de miel. Au Printemps, les toxines des fleurs en font un miel hallucinogène. « J’en ai mangé deux cuillères, la dose recommandée par les cueilleurs, et après 15 minutes, j’ai commencé à me sentir dans un état similaire à celui du cannabis« , décrivait David Caprara dans un documentaire pour Vice en 2016.

Les autochtones l’utilisent en petite quantité comme antiseptique ou pour soulager la douleur. Sur le marché noir, il est vendu entre 130 et 175$ le kilo, selon Mark Synnott.

Malheureusement, cette cueillette traditionnelle du miel devrait disparaître d’ici peu. Le village qui fait l’objet de ce documentaire n’a personne pour remplacer Mauli, les jeunes désertant pour les villes et les populations d’abeilles se font de plus en plus rares…

Tags :Via :Science Alert
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité