Un nouveau record de froid impressionnant en physique des particules

record température froid molécules

Grâce à un procédé complexe à base de lasers, des physiciens sont parvenus à faire descendre des molécules de monofluorure de calcium à une température plus basse que le fameux zéro absolu, une barrière que l'on pensait jusqu'alors infranchissable.

Une particule en mouvement est une particule chaude. Pour refroidir un atome ou une molécule, il faut donc la ralentir. L’un des moyens d’y parvenir est d’utiliser la manière dont les atomes absorbent et émettent des quanta de lumière, perdant potentiellement de leur vitesse dans le procédé.

Avec un laser d’une fréquence très particulière ciblant des atomes pris au piège dans un espace réduit par un champ magnétique, ces chercheurs de Centre for Cold Matter du très réputé Imperial College London sont ainsi parvenus à ralentir très grandement ces particules.

Ce procédé, baptisé « refroidissement Doppler », ne peut refroidir à ce point que des particules, l’énergie perdue par les photons étant contrebalancée par l’énergie que les atomes reçoivent dans leur piège. Les atomes individuels peuvent être refroidis au-delà de cette limite Doppler avec diverses techniques, ce qui permet aux physiciens d’atteindre la température impressionnante de 0.00000000005° sous le zéro absolu – –273,15°C -.

Mais jusqu’à présent, les experts n’étaient parvenus qu’à forcer les atomes à former des molécules en étant ainsi refroidis ou à refroidir des molécules de fluorure de strontium à des températures au-delà de la limite Doppler. Les atomes sont moins sensibles à ces techniques de refroidissement.

Pour obtenir leur impressionnant résultat, les chercheurs ont maintenu en place des molécules de monofluorure de calcium grâce à une combinaison de champs magnétiques et de lasers, réalisant un piège magnéto-optique. Suffisant pour les faire passer descendre jusqu’à la limite Doppler. Pour leur faire franchir cette limite, il a fallu utiliser une autre technique, le refroidissement Sisyphe – forcer une particule à changer de niveau d’énergie en utilisant des lasers ayant des polarisations opposées -.

Le monofluorure de calcium est ainsi descendu à 50 microkelvin, soit 50 millionièmes de degré sous le zéro absolu. Bien loin des températures que l’on sait atteindre actuellement avec des atomes individuels mais bien mieux que le précédent record de 400 microkelvin obtenu avec des molécules de fluorure de strontium.

Cette nouvelle limite permettra sans nul doute de mieux comprendre encore la physique des particules au niveau le plus fondamental. À suivre !

Tags :Via :Science Alert
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Vous êtes vraiment déplorables. Avez-vous lu l’article que vous citez ? Je pense que vous avez juste sauté sur l’occasion pour faire du putaclic. C’est certes une prouesse impressionnante, mais ça reste une température au DESSUS du zéro absolu. (ce qui ne remet pas encore en question toutes les théories physiques actuelles !)
    D’habitude je suis passif en lisant vos articles, mais vous devenez un site de désinformation plus qu’autre chose, c’est vraiment déplorable. Shame !

    1. Allons Allons, il suffira qu’ils nous disent  » c’est bon on peut se tromper comme tout le monde, on va pas en faire un drame quand mème ! « .

      Ah non c’est vrai, ils ne répondent jamais aux commentaires, et préfère faire une news en se faisant passer pour des victimes et en pleurant car nous sommes de mauvais lecteurs.

      Courage Nordine

    2. Ho non, ce n’est pas une erreur de compréhension.
      Ils ont traduit littéralement l’article, a l’exception du paragraphe parlant de l’impossibilité d’atteindre le zéro absolu, avec la source.
      Mais ça les sources, ça fait quitter le site les lecteurs alors on ne les recopie pas !

      ALLEZ BIEN VOUS FAIRE… une indigestion de pognon facile, gagné à la sueur de vos articles sponsorisé et vos traductions pitoyables, moi je sais déjà ou est la sortie !!!

    3. Je me disais bien que si le zero absolu est la temperature où la participe ne bouge pas du tout comment on pourrait descendre au dessous de cet etat. En la faisant bouger de l autre côté? MDR

  2. Quelle bande de sous m*rdes vous êtes…. Vous atteignez un point dans la mythomanie inédit.

    Je ne le répéterai jamais assez, j’utilise uBlock Origine et Ghostery quand je suis sur votre site et je suis tellement heureux de ne vous rapporter aucune vu, de ne pas apparaître dans vos statistiques et de jamais vous rapporter le moindre centime.

    Amen

  3. Quelle bande de sous m*rdes vous êtes…. Vous atteignez un point dans la mythomanie inédit.

    Je ne le répéterai jamais assez, j’utilise uBlock Origine et Ghostery quand je suis sur votre site et je suis tellement heureux de ne vous rapporter aucune vu, de ne pas apparaître dans vos statistiques et de jamais vous rapporter le moindre centime.

    Amen

  4. franchement quelle honte de pas savoir traduire des textes. et de plus laisser croire a ses lecteurs des inepties de la sorte… Pitoyable

  5. La va falloir déposer un brevet.

    Posons que la température est la quantité d’agitation des particules.

    Posons par définition que l’origine de cette température est 0 = totale absence de mouvement.

    Moins que 0 c’est quoi ? Moins que aucun mouvement.

    Et c’est en pensant à ca que Doc a glissé sur la cuvette des chiottes et à invente le convecteur spatio temporel !

  6. Bonjour chers lecteurs,

    Je viens souvent sur ce site et je prends plaisir à lire leur article. (avec erreurs ou non) Et vos commentaires sont très très souvent haineux et négatifs. Alors je me pose juste une question: Vous n’avez pas de vie?

    Si ce site est si merdique que ça: passez votre chemin et ne revenez plus ! Ne vous inquiétez pas: vous ne manquerez à personne.

    Et sinon, prenait plaisir à lire et à sourire. Et quand il y a une erreur ayez juste un minimum d’intelligence et de courtoisie que pour le faire remarquer d’une manière aimable.

    Je retourne à ma lecture,
    Excellente journée à tous

    1. Peut-être, et la plupart du temps je suis d’accord avec vous, mais cet article me fait balancer enrte deux options : soit le propager en disant « regardez, ils commencent à faire des articles aussi drôles que le Gorafi », ou à essayer de les dénoncer en masse sur les systèmes de vérification des fake news.
      C’est article en est clairement une, il est impossible de le nier.
      Si vous voulez que l’information véritable (des avancées scientifiques, ou tout autres domaine) soit correctement relayée, et que vous puissiez trouver un Internet facile à lire & à décoder, ce genre d’article est à condamner, vraiment !

  7. Si ça rale dans les commentaires, c’est parce que le sujet de l’article est prometteur, et la frustration énorme.
    On plaisante pas avec les micro Kelvin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité