Tesla a augmenté l’autonomie de ses voitures pour permettre aux propriétaires de fuir l’ouragan Irma

Tesla

L'autonomie des voitures électriques est l'une des raisons pour lesquelles celles-ci ne sont pas plus nombreuses sur nos routes. En effet, l'autonomie est bien plus courte que celle offerte avec un plein pour une voiture à essence. Fort heureusement, la situation s'améliore année après année, et Tesla n'y est pas étranger.

Les voitures Tesla embarquent une batterie qui est la même sur plusieurs versions d’un même modèle – ceci pour des raisons d’optimisation des coûts -. Tesla a décidé de débloquer l’autonomie des batteries des véhicules des propriétaires résidant en Floride pour les aider à fuir l’ouragan Irma. Ceci a pu être effectué via une mise à jour logicielle. Le fabricant débloquait ainsi le plein potentiel de la batterie de 75 kWh embarquée dans les Model S, Model X 60 et Model X 60D.

Cela signifie que les propriétaires de ces véhicules peuvent effectuer davantage de kilomètres sur une seule charge, leur laissant davantage de chances de rejoindre un abri sûr.

Pour bénéficier de l’autonomie maximale de la batterie, les propriétaires devaient s’acquitter de frais supplémentaires (3 000$). Face à l’urgence de la situation en Floride, Tesla a donc décidé de procéder à ce déblocage gratuitement, du moins temporairement.

Tags :Via :Ubergizmo
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Typiquement le genre de chose que je trouve HONTEUX !!

    Payer un suppément pour avoir de meilleures batteries, oui c’est normal : technologie plus poussée, matériaux plus chers, meilleure fabrication … ça se justifie.
    Mais payer pour avoir juste une ligne de code différente dans le programme qui te libère une fonction, ça c’est juste du vol !!!

  2. Brider: contenir la puissance. Comme brider un cheval, brider une voiture et par extension tout objet technique est une stratégie de vente permettant de créer artificiellement des catégories d’objets qui, dans une même gamme auront des performances différentes et donc un prix différent. On construit un une machine ( PC, voiture, etc) et, à partir de la première, au maximum de sa puissance le constructeur « décline »( c’est le cas de dire) sa gamme en bridant plus ou moins l’objet selon les capacités financières des différents catégories sociales. Il ne construit qu' »Une » machine et la distribue plus ou moins bridée. Ils peuvent aussi et ils ne s’en gênent pas, programmer l’usure et l’obsolescence plus ou moins rapide. On jette et on rachète sans arrêt. Construire « durable » c’est, dans le monde du progrès , signer son arrête de mort économique. Construire ainsi c’est signer l’arrêt de mort de la planète.

  3. Ca n’a compté que si les gens ont eu le temps de faire le plein après le débridage.
    Sinon, un plein fait en 60 kWh, ne peut bénéficier de l’autonomie des 75 kWh, comme dirait Lapalisse, sauf à beaucoup freiner, mais en général quand on fuit, on met les gaz sur l’autoroute donc l’autonomie file vite…
    Et comme Tesla ne récupère pas la force éolienne (très conséquente, pourtant) créée par le flux d’air induit par la vitesse, l’impact a dû être minime.
    😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité