La NASA organise un sacrifice pour épargner les extraterrestres !

cassini sacrifice

Ce n'est pas un canular, ni une fake news. Il s'agit bien de la réalité. Demain, vendredi 15, en milieu d'après-midi, la NASA organise bien un sacrifice dans l'espoir d'épargner de potentiels extraterrestres. La NASA a donc choisi de sacrifier la sonde Cassini, une des missions spatiales la plus ambitieuse de l'Histoire.  

Près de 20 ans après son lancement en octobre 1997 et 13 années en orbite autour de Saturne et son anneau, la sonde Cassini arrive à court de carburant. La NASA a choisi de contrôler la destruction de l’engin en le dirigeant dans l’atmosphère de la planète. La raison ? La NASA ne veut pas prendre le risque (minime) que la sonde puisse s’écraser sur Encelade ou Titan. Les scientifiques pensent en effet que ces deux lunes de Saturne pourraient abriter des conditions propices à l’émergence de la vie.  Cassini pourrait alors les contaminer avec des microbes et cela compromettrait les futures mission d’exploration sur ces lunes.

Le cas Cassini-Huygens

En 13 ans, la sonde Cassini a tout réussi. Cette sonde de la taille d’un bus de 6 tonnes transportait à son lancement un atterrisseur conçu par l’Agence Spatiale européenne : Huygens. La sonde Cassini a ainsi joué au Père Noël en larguant son petit passager le 25 décembre 2004 au-dessus de Titan, la plus grande Lune de Saturne.

Le paquet arriva à destination le 14 janvier 2005. Et l’humanité toute entière découvrait avec stupeur une lune froide, avec une atmosphère dense où il pleut du méthane. On a également découvert qu’il y avait des mers de méthane et d’éthane sous lesquels pourraient se cacher des océans d’eau liquide. De la vie microbienne pourrait donc s’y développer. La NASA envisage même d’y envoyer un sous-marin (voir vidéo ci-dessus).

De son côté, Cassini a permis de découvrir l’existence de geyser de glace et de vapeur au pôle sud d’Encelade, a démontré l’existence d’étendue d’eau liquide sous la surface . L’étude des anneaux de Saturne a permis de mieux comprendre les mécanismes de formation de disques protoplanètaires à l’intérieur desquels naissent les planètes. Il a également analysé des phénomènes météorologiques qui surviennent dans l’atmosphère de Saturne comme les orages ou la foudre.

Cassini, c’est fini…

…Et dire que c’était la mission des toutes les grandes ambitions ! Pour son Grand Final (c’est le nom donné par la NASA au suicide assisté de la sonde), Cassini s’enfoncera vaillamment dans l’atmosphère de Saturne. Vers 13h55, heure française, nous n’aurons plus aucun contact avec la sonde. Quelques secondes plus tard, elle se disloquera en produisant une brève mais jolie étoile filante d’origine humaine dans le ciel de Saturne. Pendant que les dernières données seront en train de transiter vers la Terre dans l’attente d’être analysées.

C’est ainsi que devait se terminer cette mission : dans un ultime rapprochement romantique entre deux êtres complexes. La fin se révélera brûlante pour la chair, brillante pour la science et  laissera longtemps l’empreinte d’une caresse sur la joue de la connaissance.

 

Tags :Sources :NASA
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité