Des satellites pour détecter les épidémies de malaria des mois avant qu’elles n’arrivent

moustique malaria paludisme

Les technologies modernes permettent aujourd'hui de grandes choses, notamment de prédire certaines choses. Une équipe de chercheurs utilisent les données satellite pour prédire de potentielles épidémies de malaria plusieurs mois avant qu'elles ne soient effectivement constatées.

Pour ce faire, ces chercheurs ont utilisé des données de satellites de la NASA pour identifier des régions où le sol humide, dû aux pluies ou à la déforestation, peut devenir un terrain propice aux moustiques pour véhiculer la malaria. Le système est suffisamment efficace pour anticiper les épidémies de malaria trois mois à l’avance. Et celui-ci peut même être utilisé pour analyser des familles individuelles.

Selon Ben Zaitchik, membre de l’équipe du projet, « c’est un exercice en raisonnement indirect. Ces modèles nous permettent de prédire où l’humidité du sol fera de la zone un terrain propice au développement des moustiques.« 

Malheureusement, le système n’est pas encore prêt à être déployé, et il pourrait ne pas l’être avant quelques années. Il doit encore être améliorée mais une fois finalisé, il pourrait même permettre de prédire l’arrivée d’épidémies d’autres maladies.

Tags :Via :Ubergizmo
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité