Le FBI n’est pas contraint de fournir les informations de déverrouillage d’un iPhone

Apple

Comme vous l'avez peut-être déjà entendu, le fait que le FBI demande l'aide d'Apple pour débloquer le téléphone de l'un des auteurs de l'attaque de San Bernardino avait suscité une vive controverse. Apple n'avait pas répondu à la demande du FBI, lequel était passé par une tierce partie... Aujourd'hui, la situation est claire aux États-Unis.

Nombreuses furent les rumeurs quant à savoir qui avait aidé le FBI à débloquer cet iPhone, mais aujourd’hui, la court a décidé que le FBI n’était pas obligé de divulguer ce genre d’informations. Ceci pourrait, selon la juge fédéral Tanya Chutkan, mettre compromettre le secret et exposer le vendeur à des cyberattaques.

« Il est logique et plausible que le vendeur soit moins capable que le FBI pour protéger ses informations propriétaires face à une cyberattaque. Publier le nom du vendeur au grand public pourrait mettre en danger les systèmes du vendeur, et de fait des informations cruciales concernant cette technologie.« 

Les détails quant au paiement pour cette opération n’ont pas non plus été dévoilés : « publier le tarif donnerait une valeur finie à cette technologie et aiderait les adversaires à déterminer si le FBI peut utiliser cette technologie à plus vaste échelle pour accéder aux appareils chiffrés.« 

Tags :Via :Ubergizmo
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité