Des chercheurs créent des super-capteurs ultra-fins et comestibles

capteur

L'un des problèmes pour transporter de la nourriture aux quatre coins du globe, c'est que certaines durées nécessitent d'être maintenues à une température bien précise. En Suisse, des chercheurs ont mis au point des capteurs ultra-fins, comestibles et biodégradables qui pourraient être la solution parfaite.

Ces super-capteurs sont parfaits pour suivre avec précision la température de la nourriture. Et le fait qu’il soit parfaitement comestibles offre une grande simplicité d’utilisation. Avec leurs 16 petits micromètres, ils sont plus fins qu’un cheveu humain. Ils sont faits d’un polymère créé à partir de maïs, d’amidon, de magnésium et de dioxyde et nitrure de silicium, soluble dans l’eau.

Selon le directeur de l’équipe de recherche Giovanni Salvatore, « durant la préparation pour le transport vers l’Europe, le poisson du Japon pourrait être mis à température avec ces capteurs, ceci permettant de s’assurer en continu qu’ils sont maintenus à une température suffisamment basse. » Pour l’heure, ces capteurs nécessitent toujours une alimentation filaire, ils sont reliés à une micro-batterie, un microprocesseur et un transmetteur via des câbles.

Les chercheurs envisagent aujourd’hui plusieurs moyens pour alimenter ces capteurs et transmettre les données sans fil. Qui sait, peut-être verrons-nous un jour ce genre de capteur sur nos aliments les plus fragiles…

Tags :Via :Ubergizmo
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité