Facebook affirme que la propagande Russe s’est aussi faite sur Instagram

Instagram

Facebook a mené une enquête pour déterminer la portée des campagnes de publicité qui étaient apparemment menées par le gouvernement russe. Ces campagnes auraient été utilisées pour diffuser des messages sociaux et politiques aux États-Unis juste avant l'élection présidentielle de l'année dernière. Facebook a révélé que certaines de ces publicités étaient également affichées sur Instagram.

Le Congrès des États-Unis examine actuellement les allégations faites concernant une possible manipulation électorale orchestrée par les Russes. La propagation de fausses nouvelles sur le plus grand réseau social du monde, Facebook, aurait influencé l’opinion des électeurs dans des États clés. Pas loin de 3000 publications sont déjà à l’étude pour corroborer ou infirmer ces dires. 

Selon Facebook, plus de 10 millions de personnes aux États-Unis auraient vu ces publicités diffusant des messages de discorde, en sachant que 99% des annonces ont été achetées pour moins de 1 000 dollars (50% n’ont d’ailleurs coûté que 3 dollars. Autant dire que la propagande n’était pas très onéreuse…). Si l’on en croit les dernières estimations, Instagram aurait également été un vecteur de ce douteux trafic, près de 6 700 dollars ont été dépensés pour des publicités apparues sur le réseau.

Depuis ce qui n’est pour l’heure que “rumeurs en cours de vérification”, Facebook a resserré le maillage de ses contrôles, en ajoutant une composante humaine pour  l’approbation de publication. Twitter et Google ont également trouvé des preuves d’annonces russes sur leurs plateformes… Autant dire que ces élections sont loin d’avoir l’air foncièrement honnêtes. 

Tags :Sources :bbc
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité