Facebook explique son programme de prévention contre le revenge porn

Facebook

Facebook a un système pour prévenir du revenge porn, où un ex pourrait avoir publié des photos intimes pour l'humilier. L'idée est d'utiliser les photos intimes, préalablement envoyées sur la plateforme par l'utilisateur, de les identifier comme "à risque" et Facebook empêcher les photos identiques d'apparaître à l'avenir sur le compte d'un tiers.

Le problème, comme vous l’avez probablement compris, c’est l’action n’est déclenchée qu’une fois les photos en question chargées sur Facebook. Il n’aura donc pas fallu longtemps pour que naisse la controverse.

Les questions et les inquiétudes des utilisateurs sont donc tout à fait légitimes. Le réseau social tente aujourd’hui de dissiper les craintes. Dans un post, Antigone Davis, directrice de la sécurité chez Facebook, explique le fonctionnement de ce système dans les détails. Cette méthode est une solution d’urgence. Si vous pensez que votre ex pourrait vouloir publier de telles photos, vous pouvez alors prendre les devants.

Antigone Davis précise aussi que Facebook ne stocke pas ces photos mais uniquement une signature des photos. Elles ne seront donc pas consultables plus d’une fois – au moment de la validation par l’équipe de modération de Facebook -. Une fois la signature de la photo obtenue, l’utilisateur reçoit un email rappelant de supprimer ladite photo sur son appareil de la conversation Messenger.

Tags :Via :Ubergizmo
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité