La Chine réfléchit à construire une navette spatiale alimentée au nucléaire

Chine

La Société de sciences et technologies aérospatiales de Chine (CASC), le principal contractuel du programme spatial chinois, réfléchit actuellement à la conception d'une navette spatiale alimentée par l'énergie nucléaire. Ce projet s'inscrit dans un vaste programme allant au-delà de 2040.

Dans ces plans, l’extension de la gamme de fusées Long March que la Chine utilise depuis les années 1970. La Long March 8, fusée “low-cost”, devrait être achevée dans les années à venir. Le CASC sera alors plus compétitif dans la vente de services spatiaux autres pays. Est aussi prévue la construction d’une fusée réutilisable d’ici 2025, pour le tourisme.

Le pays envisage de rendre toutes les fusées de la famille Long March réutilisable en moins de 20 ans. Il souhaite aussi créer de tous nouveaux véhicules de lancement d’ici 2040. Ceux-ci seraient utilisés pour de multiples voyages interstellaires, en utilisant les astéroïdes pour exploiter les ressources spatiales et en construisant des mégastructures, comme une station alimentée à l’énergie solaire.

Le vaisseau spatial nucléaire mentionné par le CASC est l’un des objectifs que souhaite atteindre l’organisme d’ici 2040, mais pour l’heure, les détails sont très minces. Une chose est sûre, c’est une option envisagée très sérieusement. À suivre !

Tags :Via :Ubergizmo
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité