Il enterre 42 bus scolaires pour fabriquer son bunker privé

bunker bus scolaires Bruce Beach

Dans le petit village de Horning's Mills, à 100 km au Nord de Toronto, au Canada, la propriété de 5 hectares de Bruce et Jean Beach. À la surface, on jurerait une propriété rurale typique. Mais sous la terre se trouve le plus grand abri anti-nucléaire privé d'Amérique du Nord, The Ark Two.

Cet abri occupe la surface folle de 930 mètres carrés. Il se compose principalement de 42 vieux bus scolaires scellés dans du béton et enterrés à à plus de 4 mètres de profondeur. The Ark Two a été conçu pour accueillir 500 personnes pendant plusieurs mois. Le complexe a donc tout ce qu’il faut pour survivre : nourriture, puits privé, plomberie complète, générateurs à essence redondants, cabinet de dentiste et même une garderie.

bunker bus scolaires Bruce Beach

Bruce Beach, aujourd’hui âgé de 83 ans, a démarré ce projet dans les années 1980, en pleine Guerre Froide. La construction a été achevée en 1982. Prêt depuis plus de 30 ans maintenant, la guerre nucléaire mondiale n’a pas (encore) eu lieu, fort heureusement. À l’intérieur, toute la technologie est d’époque. Des ordinateurs Commodore 64, des téléphones à cadran – fonctionnels – sans compter les tonnes de nourriture que Bruce Beach a dû jeter au fil des années.

J’avais l’habitude de dire que la fin du monde arriverait dans les deux années à venir. […] Mais aujourd’hui, je dis que ça va arriver dans les deux semaines – et si je me trompe, je changerai ma date. Les gens pensent que je suis fou, et je le sais, mais je m’en fiche, je comprends que c’est comme cela que le monde me voit.

Sur son site, Bruce Beach affirme que le gouvernement l’a assigné en justice plus de 30 fois depuis la construction de The Ark Two. La projet s’est fait sans permis, lequel lui fut refusé à plusieurs reprises parce que, selon lui, “il y a une peur de l’abri“. La construction s’est donc faite sans, après tout, “c’était une question de vie ou de mort.

bunker bus scolaires Bruce Beach

Les pompiers ont plusieurs fois tenté de faire fermer le site, pour des raisons de sécurité publique. Mais Bruce Beach a de nombreux alliés. Il organise des week-ends de travail dans son abri avec d’autres survivalistes et volontaires, lesquels ont leur place réservé dans le bunker, évidemment. En 2015, le Canadian Survival & Meeting a même organisé un grand rassemblement sur la propriété.

Lorsque vous entrez à l’intérieur pour la première, c’est comme une autre planète, comme si vous étiez sur Mars“, expliquait l’organisateur d’événement Che Bodhi. “Quand vous entendez parler de ce concept de 42 bus scolaires souterrains, imaginer n’est rien comparer à le voir en vrai… c’est vraiment dingue là-dedans.

Pour en savoir davantage, direction le site dédié à ce bunker pas comme les autres.

Tags :Via :Oddity Central
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. “Bruce Beach, aujourd’hui âgé de 83 ans, a démarré ce projet dans les années 1980, en pleine Guerre Froide. ”

    Peut-être une date à corriger, non ?

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité