Travail : utilisez la chaleur de votre corps pour miner des cryptomonnaies

Institute of Human Obsolescence

Dans un futur pas si lointain, l'être humain sera peut-être devenu obsolète. Les robots auront certainement pris votre emploi et vous chercherez de nouveaux moyens pour gagner de l'argent... Des entreprises pourraient alors vous utiliser pour exploiter la chaleur de votre corps et la transformer en énergie pour alimenter les robots. Ce scénario digne de Matrix est en cours d'expérimentation au Pays-Bas. 

L’institut de l’obsolescence humaine est une organisation néerlandaise qui tente de réfléchir au futur de l’humanité, à la valeur des données collectées et à la production de valeurs spéculatives.

Convertir la chaleur en cryptomonnaie

Un des axes explorés par l’Institut est d’utiliser des humains pour exploiter la chaleur de leur corps. Rien qu’au Pays-Bas, 1700  kw d’électricité est perdu. L’idée est de faire porter à chaque personne une veste qui peut alors récupérer la chaleur, la convertir en électricité pour alimenter un ordinateur qui va alors miner de la cryptomonnaie.

Ces travailleurs doivent juste s’allonger et ne rien faire. Pendant ce temps, les ordinateurs minent des cryptomonnaies récentes avec un fort potentiel de croissance.

branchement

L’institut a utilisé 37 travailleurs qui ont produit 127 210 milliwatts pour 212 heures de travail au cumul. Et ils ont pu miner 16 594 coins. 

L’idée est de sensibiliser le monde en rendant concret des tendances abstraites et en poussant le spectateur à s’interroger sur les données qu’il donne à de grandes sociétés comme Google ou Facebook.

institut humain obsolescence

Selon l’Institut, le Big data est une industrie qui pèsera bientôt 200 milliards. Chaque être humain est  un travailleur non rémunéré de cette industrie. Ils souhaitent donc que celui qui fournit la donnée (nous) puisse décider librement de l’exploitation et de la capitalisation de cette matière première. En bref, que les utilisateurs puissent enfin obtenir des gains sur les données qu’ils fournissaient gratuitement jusqu’à maintenant.

 

Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais à mon avis, il est assez illusoire qu’une entreprise paie chaque particulier pour récupérer leurs données. Elle préférera toujours manipuler l’utilisateur pour récupérer les données à son insu et saura toujours être du bon côté de la ligne rouge. Bien sûr, vous pouvez me répondre : “le combat est beau, et ce n’est pas parce qu’il sera perdu qu’il ne doit pas être mené.” Mais les scénarios les plus réalistes sont la déconnexion ou l’abandon de ses données.

Quand à la possibilité que nous soyons contraint un jour de nous allonger sur une table pour fournir l’électricité aux robots qui auront remplacés les salariés, ça n’arrivera jamais… pas vrai ?

Sources :Institute of Human Obsolescence
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Si l’on n’est pas rémunéré pour les données que l’on “donne” à des grandes entreprises de commerce d’information comme Google, Facebook, twitter, etc. c’est parce que l’on a accepté (dans le conditions générales que presque personne ne lis) de céder les dites informations en échange de la gratuité du service fourni (boite e-mail, messagerie, réseau social).
    D’ailleurs les services de boite e-mails et les réseaux protégeant les infos privées sont pour la plupart payants. il faut savoir ce que l’on veux, et ce que l’on est prêt a payer pour l’obtenir, c’est tout !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité