La police de Londres utilise l’intelligence artificielle contre la pédopornographie

intelligence artificielle

En 2016, Interpol annonçait se tourner vers l'intelligence artificielle pour l'aider dans sa traque de la pédopornographie sur le web. Aujourd'hui, l'idée a fait des émules. Le Service Policier Métropolitain de Londres s'est déclaré très intéressé par cette technologie.

Dans un communiqué officiel, la police déclare vouloir utiliser l’intelligence artificielle pour identifier les photos et vidéos sur les appareils confisqués. Les autorités ont déjà à disposition des logiciels pour aider à scanner et reconnaitre certaines images – armes, drogues, argent – mais ceux-ci ne sont pas très performants en ce qui concerne la nudité. Une situation à laquelle la police de Londres souhaite remédier d’ici deux à trois ans.

L’objectif est de réduire les temps de traitement sur chaque appareil, et cela pourrait aussi éviter aux agents d’avoir à visualiser des photos dérangeantes toute la journée. Selon Mark Stokes, directeur des sciences numériques et électroniques du Service Policier Métropolitain de Londres, “nous devons classifier les images indécentes pour établir les sentences et cela doit être fait actuellement par des êtres humains, mais le machine learning pourrait laisser cette tâche aux machines. Vous pouvez imaginer que faire cela jour après jour est très perturbant psychologiquement.

Tags :Via :Ubergizmo
    1. 0/20 !
      Correction (et encore, je fais simple, vue le niveau de départ):
      “J’ai bien peur qu’à cause de ce travail l’IA du futur ait des tendances Pédopornographiques dans ses gènes numériques !!”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité