Expertise : le bitcoin par un crypto-expert

Bitcoin

Jean Charles Cabelguen, Docteur en Sciences de l'ENSAM ParisTech, plus de 12 ans d'expérience avec des acteurs d'envergure internationale. Expert de la fintech, de la cryptoeconomie, et ayant travaillé au sein de société en fusion acquisition, désormais en charge de l'innovation et de l'adoption au sein de iEx.ec la premiere startup qui décentralise le cloud basé sur la blockchain, il s'exprime sur l'effet bitcoin et propose son expertise.

Le bitcoin, une monnaie virtuelle.

Il est indéniable que le bitcoin est une monnaie virtuelle et digitale mais il est important de noter que le dollar ou l’euro, dans un sens, le sont aussi. Selon Jean Charles Cabelguen d’iExec, “il est impossible pour les banques de verser comptant l’argent de leurs clients si ceux-ci demandaient un versement immédiat tous ensemble. Seulement 5 à 10% des fiat existe en cash. Le reste est digital. Le meilleur exemple n’est autre que celui de la Grèce. Cet effet rapproche donc la monnaie fiduciaire que l’on connait de la monnaie digitale qu’est le bitcoin ou autre cryptomonnaie évoluant sur les places de marchés”.

Le bitcoin, vs Dollar et Euro?

L’euro ou le dollar ont uniquement des valeurs d’échange financier alors que la cryptomonnaie peut agréger une valeur de comportement à une valeur d’échange financier. “Une cryptomonnaie permet de mixer des valeurs d’usages et d’engendrer des comportement vertueux entre les personnes impliquées dans les échanges. C’est comme imaginer de régler sa baguette dans une monnaie qui ferait fluctuer le prix d’1% plus cher si le client est très satisfait ou 1% moins cher dans le cas inverse. Ce qui est impossible avec une monnaie courante comme le dollar ou l’euro” poursuit Jean Charles Cabelguen.

Le bitcoin, usage illicite ou superbe invention de traçabilité ?

L’usage illicite est un des contre arguments les plus cité vis à vis du bitcoin. Or, la technologie qui soutient le bitcoin est la blockchain. Sur ce point, Jean Charles Cabelguen explique que “Celle-ci permet un enregistrement immuable et dans le temps de toutes les transactions et partage les informations avec tous les participants aux transactions. La blockchain si elle était déjà intégré à l’euro, pourrait permettre de connaître l’historique entier d’utilisation de chaque pièce ou billet depuis sa création. Cela montre la force de la traçabilité de ce mécanisme. Associé à des KYC (Know Your Customer) de plus en plus drastiques de la part des places de marché, il est de plus en plus difficile de rester dans l’anonymat”.

Le Bitcoin, Bulle Financière ?

Il est difficile de comprendre l’impact de la blockchain et d’en même temps de dénoncer une bulle financière. Pour Jean Charles Cabelguen “la blockchain propose une décentralistion, une distribution et une transparence. Ces trois maîtres mots définissent ledit mécanisme dont aucun doute n’est soulevé sur les fondements associés et leurs impacts. Par contre, il est possible d’être sceptique quand à la croissance du cours financier du bitcoin, mais cela n’est pas inhérent au bitcoin lui-même”.

Bitcoin, Ecologie, Futur ?

Le dollar n’est plus indexé à l’or et pourtant ce n’est pas parce que le sondage des mines d’or a détruit des écosystèmes ou des populations, mais plutôt pour la fragilité associée. Sur ce point, Jean Charles Cabelguen conclue que “la consommation électrique d’un réseau VISA ou Mastercard est elle également élevée. Cela ne signifie pas que la communauté crypto ne se sent pas concernée par les optimisations nécessaires à réaliser. Au contraire, de nombreux fork (doublage) de la chaîne bitcoin ont déjà été créé et d’autres vont l’être dans un futur proche. L’objectif est souvent d’améliorer les concepts sous-jacents. Beaucoup de critiques du bitcoin sont émises, mais les meilleurs arguments pour souligner son intérêt restent l’acceptation dans de nombreuses sphères complémentaires. En effet le bitcoin n’est qu’une illustration d’un mouvement beaucoup plus profond soutenu par la technologie blockchain. Lorsque l’on comprend les enjeux et les évolutions associées, il est aisé de se rendre compte que la blockchain est bien plus qu’une technologie, c’est une stratégie au sein de laquelle la décentralisation va initier de nouveaux paradigmes de société.”

Tags :
  1. SAUF QUE Jean Charles Cabelguen NE DIT PAS QUE….
    LE SEUL INTERET D’AV0IR DES Bitcoin,,,, EST THUNE MARCHANDISE QUI PERMET D’0BTENIR +2 D0LLARS AIDE EUR0S !
    ET QUE 1oo C2 Money bien reelle,,,, Le Bitcoin,,,, & thune money juste bonne a etre utiliser a WonderLand !!!

  2. C est traduit avec les pieds et plein de contresens mais il faut lire l article ou ne pas commenter.
    Une monnaie très instable c est arrivé au Zimbabwe ou en Allemagne avec de vraies devises en billet.
    Mais ce n est pas le sujet de l article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité