Uber poursuivi en justice pour non paiement de publicités mobiles

Uber

Une agence de publicité mobile britannique attaque Uber en justice pour forcer le géant du transport à payer plusieurs millions de dollars de factures qu'Uber a refusé de payer, arguant que les publicités qui ont été générées étaient frauduleuses.

Fetch Media a déposé une plainte au tribunal fédéral de Californie – celui-là même où, en Septembre dernier, Uber avait attaqué Fetch pour des publicités inexistantes, impossibles à visualiser ou frauduleuses -. Uber avait volontairement retiré sa plainte le 22 Décembre, deux semaines après que l’affaire avait été réattribuée à la juge Yvonne Gonzalez Rogers, déclarant préférer poursuivre l’action dans l’État de San Francisco.

Dans l’affaire qui nous intéresse aujourd’hui, Fetch demande à ce que la juge Rogers s’attache à déterminer les responsabilités contractuelles des deux parties et demande à Uber de payer plus de 19,7 millions de dollars de factures dues pour 2017.

Uber, de son côté, affirmait que Fetch n’avait pas rempli sa mission, les publicités en question n’ayant jamais été cliquées. Uber affirme par ailleurs avoir déjà payer à Fetch plus de 82,5 millions de dollars mais que l’incapacité de Fetch à stopper cette fraude aurait causé plus de 50 millions de dollars de dommages. Ainsi, par exemple, Uber aurait demandé à Fetch de ne pas placer de publicités sur le site Breitbart.com – un site conservateur dirigé par Steve Bannon, ancien conseiller auprès de Donald Trump – et des publicités sont tout de même apparues…

Tags :Via :Venture Beat

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité