Conduire un drone ivre, tu ne feras point !

drone

En tout cas, au moins dans le New Jersey. Une telle pratique pourrait prochainement être considérée comme un crime, ce n'est pas illogique, si conduire en état d'ébriété est un délit, piloter un drone éméché pourrait être tout aussi dangereux

Ce n’est pas une lubie, selon Reuters, l’Assemblée du New Jersey s’organise pour voter un projet de loi, déjà approuvé par le Sénat, visant à interdire les vols de drones sous l’influence d’alcool. 

Un passionné de drones, John Sullivan n’y va pas par quatre chemins : “C’est comme si on pilotait un mixeur. Si j’avais bu un verre de trop, j’aurais hésité à piloter.” Le rapport cite également un incident survenu en 2015, où un employé de la National Geospatial Intelligence Agency avait survolé la Maison Blanche à cause d’un coup dans le nez.

Depuis quelques mois, voire années, on assiste à une augmentation du nombre de lois visant à réglementer l’utilisation et l’exploitation des drones et cela va de l’enregistrement des machines, à leur interdiction autour de lieux critiques (stades, aéroports, prisons, propriétés gouvernementales…).

Bientôt, il faudra souffler dans le ballon pour pouvoir piloter son drone, dans le New Jersey certes, mais qui sait si telle mesure ne passera pas notre frontière.

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité