Série [1/3] Découverte de la BD chinoise : San Mao, le petit vagabond

26854711_1805088916177645_1773721888_o

Lors de notre venue au vernissage de l'exposition de Petite balade et Grande Muraille à la librairie des éditions Fei, nous avons eu la chance de nous voir remettre plusieurs ouvrages pour découvrir le monde de la BD chinoise. Nous vous proposons donc d'embarquer avec nous pour une saga en 3 épisodes  à la découverte de ce monde assez méconnu.

«Le petit San Mao, créé par Maître Zhang, est un personnage de bande dessinée d’une  grande originalité, à la puissance poétique hors du commun, devenu un véritable classique. S’il reflète une période de l’histoire chinoise, il garde toujours sa fraîcheur, et par son sens du réalisme, une résonance forte avec l’univers contemporain. San Mao n’est plus un petit Chinois des rues d’une époque révolue, il reste aussi intemporel qu’universel. » – Wong Kar Wai

Avec ses trois poils sur le caillou, son gilet de paille, sa silhouette gracile, il déambule dans  un Shanghai des années 30 devenu le Paris de l’Orient entre concessions étrangères et cabarets luxueux, vitrine qui cache mal la misère et les victimes des luttes incessantes avec les Japonais.
Zhang Leping (1910-1992), son créateur, grand dessinateur de presse et caricaturiste, nous offre, dans un savant équilibre entre mélodrame et comédie, un regard critique sur la société à travers les yeux d’un enfant.

Cette oeuvre a la particularité de ne contenir aucun dialogue. Elle se lit donc relativement vite. Cependant, je dois admettre que plusieurs strips sont restés incompréhensibles pour moi. Cela peut s’expliquer déjà par l’époque (années 30) et la culture chinoise bien différente de la mienne. Les traits sont parfois légers donc on ne percevra pas forcément tout en détails.

On découvre ici la vie de San Mao un gamin des rues qui représente pas mal une vie miséreuse. Son but dans la vie : survivre. Claire critique de la société, on se demande comment ceci a pu paraitre en presse à l’époque dans un pays où la censure est reine.

Ce pauvre San Mao va vivre mille aventures : exploité dans un cirque, cireur de chaussures, travail en imprimerie…

Très importante, la préface au début du livre, nous permet de mieux comprendre l’oeuvre qui nous attend, son contexte et son auteur. L’ouvrage est entièrement en noir et blanc.

Extrait à découvrir ici

280 pages / 33€
https://www.editions-fei.com/san-mao

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité