Série [2/3] Découverte de la BD chinoise : Nankin

26971891_1805088936177643_1934793524_o

Lors de notre venue au vernissage de l'exposition de Petite balade et Grande Muraille à la librairie des éditions Fei, nous avons eu la chance de nous voir remettre plusieurs ouvrages pour découvrir le monde de la BD chinoise. Nous vous proposons donc d'embarquer avec nous pour une saga en 3 épisodes  à la découverte de ce monde assez méconnu.

Le 13 décembre 1937, l’armée japonaise entre dans Nankin, ancienne capitale de la Chine nationaliste. Humiliations, viols, exécutions arbitraires s’abattent sur la population civile prise en otage. En 6 semaines, le « Massacre de Nankin » fera 300 000 victimes.

Près de 70 ans plus tard, un avocat chinois nous plonge au coeur de ce drame historique, en constituant le dossier de défense d’une survivante, alors âgée de 8 ans, que des révisionnistes japonais taxent d’affabulatrice. Tiré d’un fait réel, ce récit poignant est conçu comme une enquête.

Fiction et témoignages vécus s’y mêlent pour mieux nous faire appréhender toute l’horreur de cette page sanglante de l’histoire chinoise, et la monstrueuse absurdité de ceux qui la nient. Les dessins du chinois Zong Kai, expressifs et puissants, constituent avec le texte que le scénariste Nicolas Meylaender a voulu sans fard, une oeuvre choc, et pétrie d’humanisme. L’universalité du propos en fait un manifeste contre toute forme de négationnisme.

Pour cette deuxième découverte du monde de la BD chinoise, on vous emmène du côté de Nankin où l’on va suivre la vie d’une petite fille qui se retrouva à survivre dans ce monde de guerre. On sera placé dans des flashbacks où plusieurs personnages raconteront leurs rencontres et leurs moments de vie avec cette petite. L’histoire n’est évidemment pas drôle mais mérite d’être lue pour mettre en lumière cet événement qui m’était jusqu’alors entièrement inconnu. Et j’imagine qu’il en est de même pour beaucoup d’occidentaux.

Les couleurs sont en large majorité composées de noir et de rouge, renforçant l’aspect sanguinaire de cette guerre.

Ceci me rappelle beaucoup le manga de La fillette au drapeau blanc, dont je parlais ici.

Extrait à découvrir ici

144 pages / 19€
https://www.editions-fei.com/nankin

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité