Je suis un autre : quand la schizophrénie s’immisce dans le monde de la BD

Le premier roman graphique de Rodolphe, illustré par Laurent Gnoni. Un récit haletant qui plonge le lecteur dans la tourmente d’un meurtre mystérieux, dans la moiteur d’un été méditerranéen, entre passion amoureuse, jalousie, complot et schizophrénie.

Peppo et son frère Sylvio passent leurs vacances estivales sur une petite île de Méditerranée. Peppo tombe amoureux d’une jeune peintre. Une brève idylle commence, sous le regard réprobateur de Sylvio qui se sent délaissé. Lorsque la jeune femme est retrouvée morte, assassinée par un marginal, Peppo est persuadé que son frère est le coupable… Le doute n’est plus permis lorsque le lecteur apprend que ce fameux frère, Sylvio, est mort depuis des années ! Pour autant, est-ce vraiment une affaire réglée ?

Dans l’ensemble l’oeuvre présentée ici est vraiment intéressante dans son style et dans son histoire. Commençons déjà par indiquer que la thématique principale de l’ouvrage, la schizophrénie, est rare et donc apporte un vent de fraîcheur dans le monde de la BD. On va ainsi suivre ce gamin et sa double personnalité, très justement représentée sur la couverture de l’album.

L’ensemble de l’album de toute façon présente plusieurs éléments rares dans le monde de la BD avec entre autre relation entre adulte et mineur ou la schrizophrénie.

Du côté du dessin, le trait est souvent léger et je dois dire que la couleur est vraiment superbe pour les pages qui nous placent sur l’île et retracent bien la chaleur et l’apaisement. Quand l’ambiance se veut plus froide et pesante, nous sommes plongés dans une couleur noire et grise sur quasiment l’intégralité du chapitre !

Cette fracture de couleurs nous permet aussi de nous placer dans l’état d’esprit du jeune homme.

Si vous recherchez un peu d’originalité, vous en trouverez avec “Je suis un autre” aux éditions Soleil (144 pages, 18.95€).

Vous pouvez découvrir les premières planches ci-dessous :

Tags :
  1. Le trouble de personnalité multiple n’est pas la schizophrénie. Cette BD parle t elle vraiment de schizophrénie ? Renseignez vous sur le site psycom ou un autre pour comprendre la différence. Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité