L'”Iron Man Russe” repousse les agents de recouvrement avec un exosquelette en titane fait maison

Iron Man Russe Anton Maltsev

Anton Maltsev, ex-membre des Forces Spéciales Russes et vétéran de la guerre du Kosovo, a récemment été gracié. Son appartement de Moscou avait été transformé en bunker rempli de pièges et armes à feu. Il y avait même un exosquelette en titane fait maison. Un arsenal utilisé pour repousser les agents de recouvrement.

L’histoire d’Anton Maltsev avait déjà fait les gros titres en 2016, après que des agents de recouvrement avaient déclenché un piège à la bombe lacrymogène. Des experts de l’armée avaient alors pénétré l’appartement et découvert des pièges avec des fils de détente, des portes blindées, un AK47, plusieurs armes semi-automatiques, des pistolets, un lance-grenade et huit kilogrammes d’explosif. Avait aussi été découvert un exosquelette artisanal complet avec des plaques en titane et aluminium et casque et gilet pare-balles. Cela lui avait valu le titre d'”Iron Man Russe”.

Iron Man Russe Anton Maltsev

L’enquête permit de découvrir qu’Anton Maltsev avait transformé son appartement pour repousser les agents de recouvrement. Au départ, ceux-ci se contentaient de menaces verbales mais ils avaient rapidement commencé à l’effrayer physiquement, allant jusqu’à mettre de la colle dans sa serrure et forcer sa boîte aux lettres. L’homme prit peur, pour lui et sa famille. Il envoya donc sa femme vivre ailleurs et commença à s’armer.

N’en pouvant plus, sa femme le quitta et lorsque sa dette atteignait 118 000, la banque décida de l’expulser de son appartement et de vendre ce dernier. Encore fallait-il réussir à pénétrer l’appartement et déloger l’homme. Ce ne fut pas une mince affaire. Suite à la découverte de tout cet arsenal, la police locale fut prévenue et Anton Maltsev arrêté.

Iron Man Russe Anton Maltsev

L’ancien agent des Forces Spéciales fut accusé de trafic d’armes mais un juge l’a récemment gracié après une analyse psychologique et psychiatrique. Il est d’ailleurs toujours sous traitement pour ce trouble paranoïaque causé par le harcèlement des agents de recouvrement.

L’exosquelette fut conservé comme preuve durant son procès mais il sera détruit.

Tags :Via :Oddity Central

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité