L’échec du lancement du satellite espion Zuma ne change pas les relations entre SpaceX et l’Air Force

SpaceX

Zuma, un satellite espion secret, n'est pas parvenu à atteindre son orbite après un lancement depuis Cap Canaveral il y a quelques jours. SpaceX affirmait depuis l'incident que sa fusée Falcon 9 avait parfaitement fonctionné, ce qui semble avéré puisque, aujourd'hui, l'US Air Force affirme vouloir maintenir ce partenariat.

Le lancement du 7 Janvier dernier s’est déroulé sans aucun accroc, certains rapports suggéraient même que Zuma avait même atteint son orbite basse. Mais plusieurs jours plus tard, quelque chose tournait mal, le satellite était déclaré perdu. Cette mission à plusieurs milliards de dollars reste classifiée – nous n’aurons aucun détail – mais la fusée de SpaceX ne semble clairement pas en cause.

Comme Bloomberg le rapporte, l’US Air Force a toujours une grande confiance en SpaceX, la fusée Falcon 9 ayant “tout fait correctement“. “Selon les données disponibles, notre équipe n’a pas pu identifier quoi que ce soit qui remettrait en cause la certification de la Falcon 9 de SpaceX“. Cela étant dit, des équipes de l’armée américaine continueront d’analyser les données de ce lancement et de tous les autres.

Voilà en tout cas une bonne nouvelle pour SpaceX qui est certifiée par l’Air Force depuis 2015, cela permettra de concurrencer United Launch Alliance/Boeing et Lockheed Martin Corporation pour les contrats militaires. SpaceX peut donc toujours proposer ses services sur les 11 lancements prévus d’ici la fin de l’année fiscale 2019.

À noter, si l’US Air Force semble avoir toute confiance en SpaceX, la situation est tout autre pour Northrop Grumman, la société choisie par l’armée américaine pour fournir l’adaptateur en soute. Cet appareil est chargé de séparer physiquement le satellite de la partie supérieure de la fusée durant le déploiement. Il semblerait que ce soit ce dernier qui ait mal fonctionné. D’ordinaire, SpaceX fournit cet adaptateur mais les équipes en charge du projet Zuma avait insisté pour utiliser un adaptateur de Northrop Grumman.

Le mystère reste entier, la cause de l’incident n’est pas encore totalement connue. Mais une chose est certaine, SpaceX pourra poursuivre son développement grâce à ses contrats militaires.

Tags :Via :Gizmodo
  1. FAKE NEWS !

    J’ai jamais lu autant de merde. Je suis dégouté.
    Demi vérité, mensonges, à tous les paragraphes.
    Vous pouvez être fiers de vous.
    À jamais bande de cons!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité