Ariane 5 perd le contact avec la Terre pendant une heure mais réussit sa mission

Ariane 5

Neuf minutes seulement après le décollage et pendant plus d'une heure, personne ne savait ce qu'il était advenu du dernier lancement en date d'Arianespace. Le directeur de l'agence Stephane Israel s'excusait rapidement et promettait de découvrir précisément ce qui était arrivé à la fusée Ariane 5. Un silence radio qui aura donné bien des sueurs froides.

Tout est bien qui finit bien. Son chargement, deux satellites de communications – SES 14 et Al Yah 3 -, a pu être mis en orbite et le contact avec les équipes au sol fut rétabli. C’est une bonne nouvelle aussi pour la NASA parce que le SES 14 embarque un instrument scientifique tiers.

Ce petit module additionnel de la taille d’un four à micro-ondes est baptisée Global-scale Observations of the Limb and Disk (GOLD). Son rôle ? Scruter la limite entre l’Espace et la haute atmosphère de la Terre. Les données transmises depuis sa position en orbite géostationnaire à environ 35 400 km d’altitude permettront de mieux comprendre le rôle de ce lien entre le météo terrestre et celle de l’Espace.

Si la NASA continuera de fabriquer ses propres satellites pour ses appareils, elle peut désormais équiper certains de ses appareils sur des satellites commerciaux. Les avantages sont nombreux, et surtout financiers. Surtout quand on sait que le budget de l’agence spatiale américaine est toujours plus restreint.

Le fait qu’Ariane 5 ait, quant à elle, réussi sa mission malgré cette belle frayeur au décollage pourrait aussi être une bonne chose pour Arianespace. La fusée doit en effet lancer le très attendu Télescope Spatial James Webb en 2019.

Tags :Via :Engadget
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité