Les moustiques apprendraient à rester loin de ceux qui veulent les tuer

moustique

Si les moustiques ne nous embêtent pas trop à cette période de l'année, il en sera autrement dans quelques mois. Sachez en tout cas qu'il semblerait que ces satanées bestioles soient capables d'apprendre à rester loin de quelqu'un qui aurait tenté de les tuer...

Selon une récente étude publiée dans le journal Current Biology et réalisée auprès de 2 700 à 3 000 de ces insectes, il semblerait que ceux-ci soit capables d’apprendre. Cette étude a voulu comprendre comment ils apprennent à piquer certains humains plutôt que d’autres.

Les chercheurs ont découvert que les moustiques Aedes aegypti, les principaux vecteurs de la dengue, du virus Zika, du chikungunya et de la fièvre jaune, identifient les humains à leur odeur et peuvent associer ces odeurs à des interactions précédentes déplaisantes, comme les coups, et ce pendant au moins 24 heures.

Se défendre contre les moustiques peut aider, que vous touchiez effectivement ou non le moustique visé“, expliquait Chloé Lahondere, de Virginia Tech, qui a participé à cette étude. Autrement dit, tenter d’écraser les moustiques pourrait être un répulsif plutôt efficace. “Comprendre ces mécanismes d’apprentissage et de préférences chez les moustiques pourraient nous offrir de nouveaux outils pour le contrôle des moustiques“, poursuivait Clément Vinauger. “Par exemple, nous pourrions cibler la faculté des moustiques à apprendre et l’altérer ou l’exploiter à notre avantage.

La clef, dans ce cas, est la dopamine. Les chercheurs ont découvert que des moustiques qui manquent de récepteurs à la dopamine n’apprennent pas les odeurs de leurs hôtes. “Maintenant que nous comprenons mieux de quoi sont capables les moustiques, il nous faut découvrir comment appliquer ces connaissances pour améliorer nos stratégies de contrôle et nous défendre plus efficacement contre les maladies que ces moustiques transmettent“, expliquait Chloé Lahondere.

À noter, si cette étude est effectivement prometteuse, tous les moustiques ne réagissent pas de la même manière, comme le précisait Jeffrey Riffell, de l’Université de Washington, qui a aussi participé à l’étude. Il n’a par exemple pas été possible d’empêcher les moustiques qui transportent la Fièvre du Nil occidental d’approcher les humains… À suivre !

Tags :Via :Gizmodo
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité