Une consommation (excessive) de chewing-gums entraîne des effets laxatifs

chewing_gum_pic

Certains d'entre vous sont sans doute au courant, surtout si vous lisez les étiquettes. Car oui, sur chaque paquet de chewing-gums, vous trouverez la mention "attention, une consommation excessive peut entraîner un effet laxatif".

Commençons par le début, laxatif, c’est très simple, banal, peu dramatique mais franchement embêtant… C’est l’équivalent du purgatoire de vos fesses, poliment dit “Qui aide à évacuer les selles” et pour le courant des mortels, considérez que cela donne la diarrhée. Pour les puristes : du latin classique, laxare, se traduisant par relâcher.

Mais pourquoi ?

chewing-gum

Nous sommes loin d’être scatophiles et la raison de ce sujet est scientifique. Les chewing-gums (particulièrement ceux à bas d’édulcorant), contiennent une source de phénylalanine et d’aspartame.

“La phénylalanine est, avec l’aspartate, l’un des deux constituants de l’aspartame, un dipeptide utilisé comme édulcorant dans les boissons et les aliments dits « légers » (notamment les sodas light) pour son pouvoir sucrant 200 fois supérieur à celui du saccharose et sa faible valeur énergétique.” – Wiki

En somme, la phénylalanine étant présente dans les chewing-gums et ceux-ci contenant en grande majorité de l’aspartame (édulcorant), si cela n’a pas d’effets dans les proportions de quelques gommes mâchées par jour, elle aura par contre un effet laxatif à des quantités plus grandes (à partir de 2 voire 3 paquets par jour tout de même).

En sus, on n’y va mollo sur le chewing-gum pour éviter de déclencher une émeute dans les toilettes du bureau. De quoi avoir une charmante discussion au repas de famille de ce soir. 

 

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité