Tribune : Gare aux GAFAM ! 3 questions à Thomas Fauré, Whaller

crypter données

L'expert Thomas Fauré, Whaller met en garde suite à la parution des résultats financiers des GAFAM ( NDLR : acronyme des géants du Web, Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft ).

  1. Que nous apprennent les résultats financiers du dernier trimestre 2017 sur les GAFAM ?

Sans surprise, ce sont des chiffres qui donnent le tournis. Alphabet, société-mère de Google, a réalisé pour la première fois de son histoire des revenus annuels supérieurs à 100 milliards de dollars. Les ventes d’Amazon sont en croissance de 38%, et le chiffre d’affaires de Facebook a progressé de 47% à 12,97 milliards de dollars, dont 12,78 milliards de dollars rien que pour les ventes publicitaires. Les principales sources de croissance et de développement pour les GAFAM sont les revenus publicitaires pour Google et le cloud pour Amazon.

Nous faisons face à des enjeux majeurs. Nos données sont exploitées pour nous assaillir de publicités ciblées. Notre souveraineté numérique est malmenée, toutes les données sont hébergées sur des serveurs étrangers et elles peuvent être consultées sur demande par les Etats-Unis. Les utilisateurs ne maîtrisent pas leurs outils, toutes les interactions sont intermédiées et prédites par les géants du web. Ce n’est pas normal ! Il est grand temps de nous réveiller.

  1. Le modèle des GAFAM permet-il de nourrir la “confiance numérique” ?

Malgré leur monopole économique, leur modèle de captation de l’attention est en train de se fissurer. Le temps passé sur Facebook a baissé de 50 millions d’heures par jour à fin 2017. Cela tient à la fois à l’inquiétude des utilisateurs qui se rendent compte des dérives du réseaux, et à la concurrence d’autres réseaux sociaux plus « jeunes », plus « nouveaux ».

Il n’y a plus de « confiance numérique ». Plus de sept Français sur dix se méfient du traitement de leurs données personnelles en ligne. Les récentes frasques autour des fake news n’ont rien arrangé. Un jour, Facebook deviendra obsolète, il sera nécessairement remplacé par autre chose. Nous pouvons créer dès maintenant des plateformes européennes, sécurisées, et héberger nos données en Europe.

  1. Comment restaurer cette confiance dans le numérique ?

Il faut défendre le made in France ou made in Europe. Il y a une carte à jouer avec des alternatives crédibles comme Whaller. Certains s’interrogent, a-t-on un moyen efficace de disparaître complètement des fichiers des GAFAM ? Malheureusement non, mais on peut leur laisser des données obsolètes et changer nos habitudes. Si on veut se protéger jusqu’au bout il faut utiliser tous les services alternatifs aux GAFAM et pas uniquement un ou deux. Cela implique de supprimer Facebook, arrêter d’utiliser tous les outils de Google, de changer de moteur de recherche. C’est un choix radical et difficile mais c’est le prix à payer pour reprendre le contrôle de sa vie numérique, c’est faire le choix libre et éclairé de ne pas alimenter le système des GAFAM.

 

 

Tags :Sources :whaller
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité