Saga Derf Backderf – Punk Rock et mobile homes

A l'occasion de la sortie en vidéo prochainement de My Friend Dahmer, adaptation de la BD éponyme de Derf Backderf, je me suis dit qu'il serait bon de revenir sur les créations exceptionnelles de cet auteur de BD (disponibles aux éditions çà et là). Le film sera disponible en exclusivité sur www.e-cinema.com et pour l'instant, malheureusement je n'ai pas eu l'opportunité de le voir.

Située au début des années 1980, dans la banlieue d’Akron, une ville de la Rust Belt frappée par la crise économique, Punk Rock et mobile homes est une comédie déjantée dans le milieu de la musique punk. Le personnage principal, Otto Pizcok, dit « Le Baron », est en terminale et vit dans le parc de mobile-homes appartenant à son grand-oncle. Gros balèze féru du Seigneur des Anneaux à la personnalité un peu borderline, il est à la fois admiré et incompris de ses camarades de classe. Grand fan de musique punk, il fréquente assidûment The Bank, la principale salle de concerts punk d’Akron, alors appelée « The New Liverpool ».
Grâce à son impressionnant aplomb, Otto parvient à se débarrasser de son image de nerd pour devenir le guide/roadie de sommités du Punk telles que Joe Strummer ou les Ramones. Il devient même chanteur, et parvient à ses fins avec la gent féminine, mais il finit par péter les plombs en plein concert et, comble de l’horreur, se retrouve seul à l’approche du bal de fin d’année.

Lire un extrait : http://www.caetla.fr/IMG/pdf/Punk_rock-pages_VF.pdf

Punk rock-10

Avant d’entamer la lecture de cette oeuvre, il nous est recommandés de préparer une playlist musicale à écouter en même temps que la lecture. Ambiance punk jusqu’au bout ! Punk rock-46

Nous voilà plongés dans les années 80 dans une ville pauvre américaine où la musique punk va creuser son nid. On y suit le personnage emblématique et charismatique d’Otto aka Le Baron. Ce mec pète la classe et le charisme et est une figure emblématique locale et du milieu punk du coin. N’ayant peur de rien, il se retrouvera ainsi auprès des plus grands groupes punks dans des situations hilarantes. La musique punk est le seul élément intéressant dans les vies de la jeunesse alternative du coin pour qui il n’y a pas grand chose d’autre à faire. Cette BD est absolument hilarante et aucun doute n’est permis quant à son auteur : c’est du Backderf tout craché !

Punk rock-26

Avec ses personnages baroques, ses dialogues et situations rocambolesques, Punk Rock et mobile homes est à mourir de rire, tout en étant un véritable documentaire sur la scène punk des années 1980, telle que Backderf l’a lui-même connue dans sa jeunesse.

Lauréat Prix Bulles Zik 2014

Format : 17×25 cm, broché
160 pages n&b
Prix de vente : 19 euros

PunkRock-couv

Tags :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité