Une faille dans le processeur et Linux s’installe sur la Nintendo Switch

Nintendo Switch

Les consoles sont un joli défi pour les hackers. C'est à qui arrivera à contourner les protections le premier pour proposer un outil clef en mains permettant d'installer des jeux piratés. Aujourd'hui, une équipe est parvenue à installer Linux sur la Nintendo Switch.

C’est grâce à une faille dans le processeur de la console, le Tegra X1 de Nvidia, que des hackers de l’équipe failOverflow ont pu modifier le système de démarrage de l’appareil et de lancer Linux au lieu du logiciel habituel de la Switch.

Et pour Nintendo, la situation est plutôt délicate. Une telle faille est quasiment impossible à résoudre. Le processeur est fabriqué par Nvidia, c’est donc à lui de corriger, mais ce ne serait effectif, au mieux, que dans la prochaine version du processeur. Et ce hack concerne toutes les consoles vendues depuis la sortie de la Switch en Mars dernier, soit à ce jour près de 15 millions d’unités.

Tags :Via :Europe1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité