Karate Kid : 33e Festival des Arts Martiaux

Karaté Kid ou encore International Karate +, jeu vidéo de combat de karaté, sortie en 1987, édité par System 3 pour le ZX Spectrum, Commodore 64, Amstrad CPC, Atari ST, Amiga, Amiga CD32. Nous nous sommes dit que le 33e Festival des Arts Martiaux pouvait vous intéresser. 

Reconnu comme l’événement international de référence dans le domaine depuis plus de 30 ans, le Festival des Arts Martiaux est un rendez-vous incontournable pour les pratiquants et les passionnés. Pour la 33ème édition, les plus grands maîtres, les experts et les champions ont prévu un programme original pour les 12 000 spectateurs attendus, le 24 Mars 2018, à l’AccorHotels Arena. Une occasion exceptionnelle de voyager aux 4 coins du monde via la découverte de disciplines encore méconnues en France. Focus sur certaines de ces disciplines à ne pas louper.

Kobudo d’Okinawa

Apprécier une démonstration de Kobudo d’Okinawa est une chance rare en France. Discipline traditionnelle de l’île Japonaise, elle était déjà pratiquée au XVe siècle par les gardes du palais de Shuri(ancienne capitale d’Okinawa). Pour l’occasion, c’est le Maître Seiyu Nakamura (8e Dan de Kobudo, 9e Dan de Karaté), lui-même gardien de la tradition, et élève du légendaire Miyahira Sensei au Kobujutsu d’Okinawa, qui réalisera la démonstration accompagné de Dick Kevork. Au programme : techniques originales d’utilisation des armes blanches traditionnelles de son île natale d’Okinawa : bâtons, rames, tridents, boucliers, nunchaku, etc…

Gatka

Le Gatka est né au XVIIIe siècle dans le nord-ouest de l’Inde, dans la région du Penjab. C’est sous l’impulsion d’un petit nombre de Sikhs, en lutte contre l’empire Moghol, que cet art martial de défense avec armes s’est développé. Inspiré de certaines techniques guerrières du Kalaripayatt, le Gatka a la particularité de s’apprendre de manière ultra-rapide.
Exceptionnellement en France, l’Academy de Gatka de Patiala fera le voyage depuis le Penjab. Les meilleurs experts de l’Association Miri Piri Gatka Akharra France, auront la chance de pouvoir accompagner ces stars de la discipline qui présenteront des techniques spectaculaires.

Silat Buka Lingkara

Du jamais vu ! Pour la première fois en France, Alvin Guinanao, le fondateur du Silat Buka Lingkaran, réalisera une démonstration de son art. Spectaculaire, cette forme de Silat dynamique et efficace est également appelée « cercle ouvert ». Elle repose sur un système qui comprend 7 phases dont le combat au sol, le combat droit, le grappling, l’utilisation d’armes tranchantes et d’armes plus douces ou encore la frappe dynamique. La dernière phase est quant à elle consacrée à l’aspect mental du Silat.
Le Silat Open Circle est adapté à tous les âges et tous les niveaux de pratique. Il permet d’améliorer sa forme physique, de perdre du poids, d’augmenter son niveau de relaxation et de concentration, ainsi que de développer sa confiance en soi.

Shorinji Kempo

En puisant à la source des arts martiaux chinois et japonais, le Shorinji Kempo de So Doshin fait revivre la tradition des moines bouddhistes rompus à tous les arts de combat.

Le Maître Hiroshi Aosaka, lui-même héritier d’une famille de Samouraïs, perpétue la tradition du Shorinji Kempo de So Doshin en France depuis de nombreuses années. Pour l’occasion, il sera sur les tatamis de l’AccorHotels Arena avec ses plus hauts gradés. Le public sera emballé à la découverte de cet art martial qui mêle des techniques de percussions, de clés et de projections.

Ce ne sont que quelques exemples, des disciplines plus traditionnelles seront également représentées, Aïkido, Karaté, Jiu Jitsu, Danse du Dragon, Kunf fu, etc.

Billets de 35 € à 65 €

Nous nous préférerons toujours “Les 3 Ninjas Contre-Attaquent”…

3 ninjas

Tags :Sources :lefestivaldesartsmartiaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité