Insolite mais vrai : la Chine bannit temporairement la lettre N sur Internet

Chine

Internet est censé être un endroit "libre". Malheureusement, dans certains pays, le gouvernement exerce une forte censure et/ou un flicage très poussé des internautes. Les censeurs de la Chine ont ainsi récemment décidé de bannir la lettre N sur le web.

Le gouvernement tentait de mettre fin à une discussion concernant la proposition du Parti Communiste Chinois de supprimer les limites du mandat présidentiel. Actuellement, la limite est de deux mandats de cinq années chacun. Le parti propose de supprimer ces limites, ce qui permettrait au Président actuel, Xi Jinping, de rester au pouvoir indéfiniment.

Nombreux furent les citoyens à exprimer leur désaccord, en particulier sur des plateformes comme Weibo et WeChat. Des termes comme “émigrer”, “à vie”, “je ne suis pas d’accord” ont rapidement été bannis ainsi que, plus étrange, la lettre N. Ceci parce que, en Chine, le N est un équivalent du X en algèbre. Les censeurs espèrent ainsi empêcher des expressions comme “N mandats à la présidence”. Pour le blogueur CA Yeung, le N pourrait aussi être un symbole d'”infini” ou, plus  simplement, selon Kasumi Shen sur Twitter, le “Non”.

Difficile de savoir pourquoi au juste cette décision fut prise mais le bannissement n’a duré que quelques jours…

Tags :Via :Ubergizmo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité