Le projet fou de la NASA pour détourner ou exploser un astéroïde

asteroide terre hammer

Les scientifiques de la NASA ont échafaudé un plan pour s'occuper d'un astéroïde qui a 1 chance sur 2700 de frapper la Terre le 21 septembre 2135. Leur solution ? Le faire exploser avec des missiles nucléaires. 

 

L’astéroïde, baptisé Bénou, mesure 475 mètres et pèse 33,5 milliards de kilos. S’il frappait la Terre, il dégagerait l’énergie d’une bombe d’1,15 gigatonne. C’est 23 fois plus que la plus puissante bombe à hydrogène qui a déjà été testée sur Terre. Par contre, il s’agit d’un petit astéroïde. Il y a beaucoup plus gros…

Le HAMMER

hammer astéroide

La NASA et la National Nuclear Security Administration (NNSA) travaillent actuellement sur le design d’un nouvel appareil capable de détourner un astéroïde dangereux. Cet engin s’appelle le HAMMER (marteau en français) et on s’en sert un peu de cette manière.

L’Hypervolicity Asteroid Mitigation Mission for Emergency Response a 2 modes : l’impact ou le gros boum. Le mode préféré est celui de l’impacteur. Le marteau frappe l’astéroïde pour le dévier gentiment de sa trajectoire de collision avec notre planète. S’il n’y a pas assez de temps pour ça, l’autre option du HAMMER est de faire exploser une arme nucléaire afin de détruire ou de dévier l’objet. C’est pour cette raison que le NSSA fait partie du projet.

Chaque HAMMER pèsera 8,8 tonnes. Avec une vitesse d’impact prévue à 35 000 km/h, cela provoquerait une incroyable collision. Et malgré tout, un seul engin ne pourrait pas dévier un astéroïde de taille modeste comme Bénou. La NASA envisage de déployer une petite flotte de fusée Hammer sur le trajet de l’astéroïde. Avec de multiples impacts, l’astéroïde serait alors légèrement ralenti et sa trajectoire orbitale serait modifiée pour s’incliner vers le Soleil. Selon l’étude, ce serait suffisant pour empêcher Bénou d’entrer en collision avec la Terre.

Si nous ne connaissons pas les risques d’impact plusieurs années à l’avance, on pourrait se retrouver dans l’impossibilité de modifier la trajectoire de l’astéroïde assez tôt.  C’est pour cette raison qu’il existe aussi le mode nucléaire. L’analyse montre que les armes nucléaires américaines actuelles sont assez puissante pour dévier un objet de la taille de Bénou. Ceci étant dit, l’efficacité de cette méthode ne sera pas claire tant que l’on aura pas observé Bénou en détail. La sonde OSIRIS-REx doit justement étudier l’astéroïde en question et en ramener un échantillon sur Terre en 2023.C’est tout de même rassurant de savoir que des solutions sont imaginées. Car sans un programme spatial adapté, rien ne nous différencierait des dinosaures. Et je ne sais pas vous, mais je n’ai vraiment pas envie que la vie sur Terre soit détruite si on a la possibilité et les technologies pour l’éviter.
Tags :Sources :Buzzfeed
  1. C’est rassurant de savoir qu’il y a des solution imaginées. Mais l’explosion d’une bombe nucléaire dans l’espece si le plan A ne fonctionne pas, ne va t-il pas exposer d’autres dans pour les habitants de la terre: exposition au rayon nucleaire. Comme à Nagazaki/Hirochima en 1945? C’est vrai que ça ne coute rien d’essayer mais c’est dangereux quand même. Mais j’espere que tout se passera bien et qu’on aura pas à avoir peur de l’asteroide et la bombe. Merci

    1. à la distance où cela se produirait, il semble peu probable que la terre soit impactée…

      le possible danger serait que des morceaux contaminés de l’astéroide continuent vers la terre, mais ce serait très rapidement dilué en haute atmosphère .

      Dans le pire des cas on aurait le choix entre :

      – l’extinction de l’espèce humaine par un astéroide
      – quelques cancers indirects

      après il faudrait voir sur quelle distance se propage l’impulsion electro magnétique d’une bonde nucléaire dans le vide, mais là encore, ce n’est rien face à l’extinction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité