Le célèbre astrophysicien Stephen Hawking est mort

Stephen Hawking

L'astrophysicien Stephen Hawking, cloué dans un fauteuil et s'exprimant grâce à un ordinateur est mort Mercredi 14 Mars à l'âge de 76 ans des suites de son long combat contre la sclérose latérale amyotrophique (SLA) ou maladie de Charcot.

Le communiqué donné à l’agence de presse Press Association par ses enfants Lucy, Robert et Tim est touchant : “Nous sommes profondément attristés par la mort de notre père aujourd’hui. C’était un grand scientifique et un homme extraordinaire dont l’œuvre et l’héritage vivront de nombreuses années. […] Il avait déclaré un jour : ‘Cet Univers ne serait pas grand-chose s’il n’abritait pas les gens qu’on aime.’ Il nous manquera toujours.

Il manquera aussi à beaucoup de d’amoureux des sciences, astrophysique ou non. “Je suis certain que mon handicap a un rapport avec ma célébrité. Les gens sont fascinés par le contraste entre mes capacités physiques très limitées et la nature extrêmement étendue de l’Univers que j’étudie“, disait-il.

Diagnostiqué après son 21ème anniversaire – en 1963 -, son corps décline inexorablement. En 1974, la SLA l’empêche de se nourrir ou de sortir seul de son lit. En 1985, il perd la parole mais son esprit, lui, reste parfaitement intact. Et Stephen Hawking n’a toujours qu’un seul et unique objectif : “Comprendre complètement l’Univers, pourquoi il est comme il est et pourquoi il existe.

Dans les années 1970, il développe l’idée que les trous noirs émettent aussi un rayonnement, le fameux “rayonnement Hawking” en plus d’absorber toute matière et lumière à proximité. Ses travaux lui ouvriront notamment les portes de la prestigieuse Royal Society et lui donneront la chaire de professeur lucasien de mathématiques de l’Université de Cambridge.

Scientifique hautement accompli, Stephen Hawking publiait en 1988 Une brève histoire du temps, pour expliquer au grand public certains principes de la cosmologie. Un succès planétaire. Neuf millions d’exemplaires vendus. Un succès qui fera du lui un véritable porte-parole de tout le monde scientifique, tantôt promouvant la recherche, tantôt s’inquiéter de ses dérives. Apparu ici dans Star Trek, là dans The Big Bang Theory ou Les Simpson, il a même chanté avec U2 et Pink Floyd…

Tags :Via :Le Monde

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité