La startup Nectome affirme pouvoir sauvegarder votre cerveau

cerveau

L'éternité tant recherchée par certain(e)s pourrait passer par une existence à travers un logiciel. C'est en tout cas la piste choisie par la startup Nectome. Celle-ci a mis au point une formule spéciale pour embaumer votre cerveau et affirme pouvoir, un jour, convertir les connections neurales en code informatique pour vous permettre de "vivre" éternellement.

Mais attention, pour ce faire, il faudra que votre cerveau soit encore vivant durant la procédure. Ce service n’est pas encore commercialisé mais il y a déjà une liste d’attente. 25 personnes au portefeuille bien rempli ont déjà réglé un premier acompte de 10 000$.

Nectome est encore en phase de recherche, la société a notamment gagné un prix de 80 000$ pour ses travaux sur la préservation du cerveau. En le maintenant dans une solution vitrifiante, les connexions neurales sont figées. La startup espère pouvoir les maintenir intactes pour les modéliser ensuite dans un logiciel. D’où la nécessité que le cerveau soit encore vivant. Cinq minutes sans irrigation sanguine et les neurones meurent, adieu éternité.

Outre les questions d’ordre éthique et légal, il faudra aussi de conséquentes avancées technologiques, notamment pour transcrire le cerveau en un code informatique fonctionnel. Mais là où la cryoconservation a bien du mal à préserver les synapses en place, la vitrification s’en sort bien mieux.

Toujours est-il que Nectome attire l’attention. La startup a déjà réalisé une importante levée de fonds et les recherches suivent leur cours. La préservation de la mémoire pourrait arriver dans les dix ans à venir…

Tags :Via :Science Alert
  1. Totalement ridicule! Les chercheurs ne savent toujours pas ce qu’est la conscience et comment le cerveau peut la créer (d’ailleurs on ne sait pas non plus si c’est celui-ci qui la crée!) Cette société bidon vend quoi alors? A des gogos plein d’argent? S’ils veulent dépenser en pure perte pourquoi pas!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité