Des chercheurs viennent de déterminer la meilleure manière d’appuyer sur un bouton

clavier

Ces dernières années, outre une tendance toujours très présente à la miniaturisation, les designs adorent la finesse. Tout doit toujours très fin, très lisse. Y compris un clavier. Les sensations souvent en pâtissent. Aujourd'hui, des chercheurs ont essayé de déterminer la meilleure manière d'appuyer sur un bouton.

L’étude qui nous intéresse a été menée par une équipe de scientifiques de l’Université Aalto, en Finlande, et du KAIST, en Corée du Sud. Le Professeur Antti Oulasvirta, de l’Université Aalto, expliquait : “cette étude a démarré avec l’admiration de notre remarquable faculté à adapter la manière dont nous appuyons sur un bouton. Elle n’est pas pareille si nous appuyons sur un bouton de télécommande ou une touche de piano. L’appui d’un utilisateur aguerri est de manière surprenante très élégant en terme de timing, de fiabilité et d’énergie dépensée.

Nous pressons des boutons sans même connaître le fonctionnement interne d’un bouton. Pour nous, c’est essentiellement une boîte noire de notre système moteur. D’un autre côté, il nous arrive de ne pas réussir à activer un bouton, et certains boutons sont connus pour être pires que d’autres.

Et qu’ont donc permis de découvrir ces recherches ? Sans grande surprise, on apprend que les meilleurs boutons sont ceux qui bougent. Les claviers mécaniques seraient un bon exemple. Ce ne sont certes pas les plus fins mais ils sont très satisfaisants à l’utilisation. Cette étude pourrait aider à concevoir de meilleurs appareils et des interfaces utilisateur plus agréables dans le futur, en privilégiant ce genre de boutons plutôt que la finesse seule… À suivre !

Tags :Via :Ubergizmo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité