Facebook a bel et bien collecté les textos issus de smartphones sous Android

Facebook F8

Décidément, il ne fait pas bon vivre de s'appeler Facebook aujourd'hui... La Facebook Gate se poursuit... Après l'affaire Cambridge Analytica, le réseau social soit disant "protecteur de données" est à nouveau épinglé pour des questions sensibles de curiosité, de confidentialité. Selon un tweet du Néo-Zélandais Dylan McKay, les textos et appels des usagers Android ont été collectés depuis des années.

Certains utilisateurs avaient déjà fait le rapprochement et les journalistes se sont “amusés” à vérifier cette information, il s’avère qu’elle est véridique. Nuançons d’entrée de jeu, Facebook ne connaît pas réellement le contenu de vos appels téléphoniques ou de vos messages, mais les personnes que vous avez contactées. – Voici d’ailleurs comment faire par ailleurs pour récupérer vos données -.

En téléchargeant le fichier ZIP de ses données Facebook, Dylan McKay a retrouvé l’historique de l’intégralité de ses appels… qu’ils soient ratés, émis ou réceptionnés. Ce qui signifie purement et simplement que ces informations sont conservées chaudement au sein des serveurs de Facebook. On repassera en termes de confidentialité… Sachant qu’en plus certaines entreprises revendent ces données à prix d’or, il y a de quoi tiquer et de voir une raison de plus de clôturer son compte.

Alarmant sur le papier, pourtant les utilisateurs ont validé ce processus, ne serait-ce qu’en acceptant les conditions d’utilisation du site. Dans une déclaration faite à ArsTechnica, un porte-parole de Facebook s’est exprimé :

La partie la plus importante des services qui vous aident à créer des liens est de faciliter la recherche des personnes avec lesquelles vous souhaitez vous connecter. […] C’est une pratique largement utilisée de télécharger vos contacts téléphoniques. “

Largement utilisée donc, seulement la pratique semble applicable aux seuls appareils Android, car iOS n’a jamais autorisé l’accès aux données d’appel. Google et son OS mobile pourraient également être incriminés. 

La bonne nouvelle ? Il est possible de supprimer ses données avec une procédure assez simple. 

 

 

Tags :Sources :arstechnica

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité