La fusée SpaceX Falcon 9 a fait un énorme trou dans l’ionosphère

explosion SpaceX Falcon 9

Le décollage d'une fusée laisse une empreinte bien réelle sur notre atmosphère bien après qu'il ait eu lieu. Selon des chercheurs, le lancement de la fusée Falcon 9 de SpaceX réalisé en Août 2017 a non seulement créé des ondes de choc circulaires mais aussi laissé un trou dans le plasma de l'ionosphère large de 900 km pendant 3 heures.

Même si temporaire – et heureusement -, celui-ci ressemblait en tous points à un orage magnétique localisé. Comme l’explique Ars Technica, la plupart des fusées ont une trajectoire incurvée pour réduire l’effet de la gravité et minimiser les contraintes sur le matériel. La fusée de SpaceX, cependant, embarquait une charge si légère – Formosat-5 pesait à peine 500 kg – qu’elle pouvait suivre une trajectoire pratiquement verticale, ce qu’elle fit.

Le trou en lui-même dans l’ionosphère n’a pas causé de dégâts significatifs. Mais des lancements plus fréquents et plus puissants pourraient perturber considérablement les systèmes de navigation GPS. Et vous imaginez très bien quelles pourraient en être les conséquences…

Tags :Via :Engadget
  1. C’est moi qui suit désolé car on fait bien l’élision quand le mot d’après commence par une voyelle. Google est ton ami.

    1. Il existe cependant des exceptions et je pense qu’il a raison. Au boulot mes collègues et moi disons : la ionosphère.

  2. J’aimerais bien avoir une source si cela est effectivement le cas. Je n’ai trouvé cependant aucune source qui mentionne LA ionosphère.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité