Le 80ème organe du corps humain vient-il d’être découvert ?

laboratoire

C'est une découverte potentielle qui pourrait être très importante dans notre compréhension du corps humain et celle-ci a été faite "par hasard, au cours d'une endoscopie de routine, une technique qui implique de faire passer une petite caméra dans le tube digestif d'une personne". Le 80ème organe du corps humain a-t-il été découvert ?

Composé d’un réseau de “canaux” transportant des fluides, cet organe pourrait, en sus d’être le quatre-vingtième du corps humain, en être le plus grand, derrière la peau. “Ce nouvel organe est une fine couche de tissu conjonctif dense, intercalée juste en-dessous de notre peau et qui enveloppe chacun de nos viscères“, explique Neil D. Theise, de l’Université de New York, qui a mené les travaux.

Comment cet élément a-t-il pu passer inaperçu si longtemps ? “Les méthodes traditionnelles de traitement et de visualisation du tissu humain assèchent les canaux et font s’effondrer sur elles-mêmes les fibres de collagène qui forment la structure du réseau. Résultat, ces canaux apparaissaient comme une paroi dure de tissu protecteur dense, et non comme un coussin rempli de liquide.” Grâce à l’endomicroscopie confocale par laser, on obtient “une imagerie histologique en temps réel des tissus humains à une profondeur de 60 à 70 microns pendant l’endoscopie“. D’où la découverte de “l’anatomie et l’histologie d’un organe jusqu’ici négligé, alors même qu’il s’agit d’un tissu omniprésent, macroscopique, rempli de liquide.”

Ce réseau de canaux pourrait agir comme un amortisseur de chocs, protégeant ainsi en permanence nos organes mais il contribuerait aussi à propager le cancer. Les chercheurs ont découvert que “les cellules cancéreuses qui s’étaient échappées de leurs tissus originaux pouvaient pénétrer dans ces canaux, ce qui les amenait directement au système lymphatique.

Les scientifiques veulent maintenant tenter de mettre sur pied une nouvelle méthode de diagnostic précoce des cancers. Et pas uniquement. “Cet organe pourrait également être impliqué dans d’autres problèmes comme les œdèmes, certaines maladies hépatiques rares et d’autres troubles inflammatoires.” À suivre !

Tags :Via :Courrier International

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité