“Grèves are coming” : les solutions pour aider à y faire face

travail

Après Yespark et OPnGO, nous continuons de faire le tour de la concurrence (n'hésitez pas à nous formuler vos propres solutions), BlueJeans propose un test pour les entreprises qui souhaitent essayer les nouvelles solutions de réunion virtuelle, en particulier pour permettre à leurs employés de travailler de chez eux pendant les grèves. Le télétravail est capital quand les RERs ne sont pas nos alliés.

Les syndicats de la SNCF ont annoncé la couleur. Cette fois ci, il y aura 36 jours de mouvement social, répartis d’avril à juin. La RATP vient également d’annoncer un préavis de grève reconductible… 

Pour les employés, cela veut dire des transports publics bondés, des bouchons à répétitions, des heures d’attente, et dans tous les cas des délais rallongés pour se rendre au travail… Pour les employeurs, cela veut dire des employés qui arrivent plus tard et partent plus tôt, et donc un impact sur la productivité de l’entreprise. 

Pourtant, qu’il s’agisse d’une grève, d’intempéries comme la France en a connu cet hiver, ou tout autre motif qui gênent les employés pour se rendre sur leur lieu de travail, il existe des solutions pour assurer la pérennité de l’activité de l’entreprise : 

Les solutions de réunions virtuelles comme BlueJeans veulent modifier le travail. Accessibles depuis n’importe quel appareil et souvent sans même avoir besoin d’installer un logiciel, elles représentent la solution pour communiquer, échanger et collaborer entre collègues ou partenaires. Grâce à ses solutions, les employés n’ont plus à se soucier du lieu où ils se trouvent, il n’est pas négligeable de proposer des alternatives à votre patron…

Les employés bénéficient de solutions pour s’affranchir du lieu de travail, les solutions de stockage en ligne (Dropbox, Google Doc, One Drive)qui offrent un accès aux fichiers et dossiers de manière sécurisé, depuis n’importe où, les messageries cloud (Office 365, Gmail…) ou encore les réseaux d’entreprise (Slack, Microsoft teams, Facebook workplace) favorisent le travail collaboratif en groupe de travail, avec ses collègues comme avec des partenaires.

C’est par ici.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité