Corinne Lepage demande l’arrêt du déploiement du compteur électrique Linky

Linky

L'ex-ministre de l'Environnement Corinne Lepage et plusieurs avocats ont lancé une action collective dans le but de faire arrêter le déploiement du compteur électrique connecté Linky et d'étudier ses effets sur la santé.

L’action en question donne deux mois à la ministre de la Santé Agnès Buzyn et son homologue à l’Écologie, Nicolas Hulot, pour agir. Outre le principe de précaution, Corinne Lepage demande aussi la mise en place d’études scientifiques pour “évaluer les effets de compteurs sur la santé.

Il faut dire que pour de nombreux Français cette boîte verte suscite certaines inquiétudes. Déjà installée dans plus de 10 millions de foyers, le compteur envoie les informations de consommation d’électricité directement à l’entreprise. Mais des particuliers se plaignent aussi de vertiges, de fatigue, de palpitations ou d’insomnie… “Près de 3 000 personnes refusent aujourd’hui le compteur Linky pour des raisons médicales, de protection des données privées mais aussi par crainte pour leur sécurité ou pour leur facture énergétique“, précise Me Lèguevaques.

Si le gouvernement réagit pas d’ici deux mois, nous lancerons un recours collectif contre l’État au tribunal administratif au nom des maires et des citoyens opposés à Linky.” Un recours qui sera accompagné d’une plainte de 3 000 particuliers exigeant le retrait dudit compteur de leur domicile.

Pour Enedis, ce compteur ne présente aucun danger pour la santé, rappelant par exemple que Linky émet 0,1 V/m contre 30 V/m pour une plaque à induction, 3,1 V/m pour un four micro-ondes ou 2,8 V/m pour une box Wi-Fi.

En attendant, l’installation de Linky reste obligatoire. Il s’en pose aujourd’hui 30 000 par jour chez les particulier.

Tags :Via :20 minutes
  1. Bonjour, à la fin de votre breve, vous écrivez que l’installation du compteur LINKY est obligatoire, cela est faux, si vous ne changez pas votre contrat…sauf erreur de ma part et celui des avocats qui ont travaillé sur le sujet.
    bonne journée.

    1. Oui et non. Nous ne sommes pas propriétaire du compteur qui appartient à RTE. Ils peuvent le changer s’ils veulent. La seule chance d’y échapper est de faire traîner le rendez-vous (vu qu’ils n’ont pas le droit de rentrer sans consentement). Au pire, ils sont en droit de couper la ligne.

  2. Bonjour a tous, le compteur actuel est propriété des collectivités locales, qui concèdent sa gestion à Enedis. Toutefois et il est possible de refuser l’installation du nouveau compteur Linky ce dernier affectant voir n’entrant pas dans le cadre plusieurs articles de lois .

  3. Le délire autour de la dangerosité du compteur linky est insupportable. Un super dossier de Canard PC a fait un point précis dessus.

  4. Linky est lourdement handicapé en raison de la légèreté de sa conception et de mise en œuvre. Il est illégal parce que il s’introduit dans le réseau réputé privé (après compteur) à la manière d’un virus de type cheval de Troie, pratiquant le phishing comme un délinquant. De plus son mode de comptage défavorise les plus modestes d’entre nous, par son comptage en KvA à la place des Kw des compteurs traditionnels, rompant unilatéralement le contrat d’abonnement des “usagers” et obligeant à réarmer le compteur qui risque de disjoncter.
    Énédis, dans sa stratégie arrogante n’a pas perçu le préjudice subit par la majorité des abonnés dont les compteurs ne sont plus dans le domicile du client, clients qui devront sortir de chez eux pour réarmer le compteur.
    En conclusions : Il faut donc exiger avant tout changement imposé de compteur, la repose de celui-ci DANS le logement de l’abonné….
    Interdire le CPL après compteur…
    Ceci devrait être prioritaire au regard des considérations de santé évoqués par nombre de mes concitoyens et de la gent journalistique qui ne semble connaître que cet argument !
    JSG

  5. Arguments de Mme Lepage : l’obligation d’accepter la pose d’un compteur Linky chez soi. « Il n’y a pas d’obligation légale de l’accepter. Le droit communautaire européen ne l’exige pas », assure Mme Lepage. « L’Allemagne ne l’impose pas à ses habitants, par exemple ». Dans les faits, il est pourtant très difficile pour les particuliers de refuser l’installation du compteur : ils ne sont pas propriétaires de leur compteur, qui se trouve souvent en dehors de leur logement. De même, plusieurs communes ayant pris des arrêtés demandant un moratoire de l’installation des compteurs Linky ont vu leurs décisions cassées en justice.

    « Le minimum du principe de précaution, c’est de ne pas imposer aux gens un compteur dont ils ne veulent pas, alors qu’il n’est favorable qu’a Enedis et EDF », ajoute Mme Lepage, reprenant un argument de la Cour des comptes, qui a rendu en février un rapport très sévère sur l’absence de bénéfices pour les consommateurs du compteur.
    Que l’on se le dise dans les chaumières !!! Encore une histoire de Gros sous pour les actionnaires. !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité