Walmart dépose un brevet pour des abeilles robots autonomes

abeilles

Walmart vient de déposer un brevet concernant des abeilles robots autonomes. Et avant que vous ne posiez la question, oui, il s'agit bien du géant américain de la grande distribution. Ce brevet décrit des "drones pollinisateurs" qui pourraient agir exactement comme nos abeilles.

Ces abeilles robots fonctionneraient grâce à des capteurs et des caméras qui les aideraient à naviguer de fleur en fleur. Elles pourraient être tout aussi efficaces que leurs compères naturelles.

Et ce n’est pas le seul brevet déposé par Walmart dans le domaine. Selon CB Insights, le géant aurait déposé pas moins de six brevets concernant des drones agricoles, du suivi des cultures à l’épandage de pesticides.

La question est donc : pourquoi Walmart ? L’enseigne n’a pas communiqué sur le sujet. Peut-être le géant souhaite-t-il s’impliquer davantage dans l’agriculture pour pouvoir influer sur la qualité et les coûts de production des produits qu’il vend…

C’est en tout cas une bonne chose pour les abeilles dont la population ne cesse de décliner. Hors, comme vous le savez certainement, la pollinisation est capitale pour notre agriculture, de fait, notre nourriture…

 

 

Tags :Via :World Economic Forum
  1. “C’est en tout cas une bonne chose pour les abeilles dont la population ne cesse de décliner” ??? Vous délirez où quoi ?!!! En quoi cela peut il être une bonne chose que des robots pollinisent des champs de colza ou de maïs OGM arrosés de fongicides, pesticides tueurs d’abeilles (entre autres). Cela ne vous affole pas qu’aujourd’hui on traverse la France en voiture sans voir un seul insecte s’écraser sur votre pare-brise ? Ni voir une seule abeille butiné les fleurs sauvages (qui elles ne sont pas comestibles) dans un pré fleuri ?????

    1. Tout à fait d’accord avec toi, les cultures dont s’occuperont ces drones pourront être inondées de pesticides, cette solution ne fera qu’accroître le déclin des abeilles, ce n’est donc pas du tout une bonne chose.

  2. Sans compter que si un un mini drone insecte se perd dans les champs , personne ne sera susceptible d’aller le ramasser et à force , ils se cumuleront puis se désintègreront .Ce qui aura pour résultat e polluer les sols avec des déchets électroniques .
    Ce sont les consommateurs qui mangeront des aliments polluer par des résidus de composants électroniques ( métaux des circuits imprimés par ex.) qui ce seront enfouis dans la terre et que les plantes absorberont .
    Il faudra aussi compter sur la pollution des nappes phréatiques .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité