Pire que Facebook, votre corps dit déjà tout de vous !

On peut critiquer Facebook, à juste titre, mais le réseau collecte finalement des données que vous lui donnez. Poppy Crum, de chez Dolby Labs, démontrait récemment que les nouvelles technologies pouvaient permettre de suivre vos émotions, votre état de santé et bien davantage rien qu'en étudiant votre corps.

Durant la Conférence TED annuelle de Vancouver, au Canada, la jeune femme a diffusé une vidéo effrayante. Puis, elle a montré une représentation graphique du dioxyde de carbone expiré par les spectateurs présents dans la salle pendant la diffusion de cette vidéo : “vous pouvez voir autour de certains un véritable nuage rouge. C’est notre appréhension collective qui crée une augmentation du CO2.

Voici le genre de collecte de données passives dont sont capables les technologies modernes. “Imaginez un conseiller du lycée qui réalise que cet étudiant d’apparence si joyeuse traverse en réalité une période très difficile, ou les autorités qui détectent la différence entre une crisé de santé mentale et un autre genre d’agression.

Chez Dolby Labs, Poppy Crum étudie notamment comment les gens regardent les films. Ceux-ci sont alors branchés à tout un tas de capteurs pour suivre l’activité cérébrale, la tension, le rythme cardiaque, la température, etc. L’idée est de mieux comprendre les réponses physiologiques à certaines scènes pour pouvoir, ensuite, produire des films ou des séries, recherchant précisément tel ou tel effet à tel moment.

Et ce genre de technologie pourrait tout à fait, selon Poppy Crum, être invasif. On comprend très bien comment elle pourrait être utilisée pour nous cerner dès que l’on rentre dans un magasin, par exemple.

La jeune femme ne veut cependant pas y voir (déjà) le mal incarné. “il y a aujourd’hui tellement de moyens pour les technologies de connaître des choses sur nous, ce n’est pas toujours mauvais. […] Non pas que nous ayons besoin de tout partager, mais comment pouvez-vous vous assurer que les gens vous comprennent, qu’ils ont bien compris le message que vous essayez de partager ?” Le corps parle, partage de lui-même. Poppy Crum prône une régulation de ce genre de collecte passive : “nous devons réfléchir à comment elle pourrait être utilisée.

Tags :Via :Business Insider

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité