Le Queen Anne’s Revenge fut bien le bateau de Barbe Noire !

Queen Anne's Revenge Barbe Noire

Le Queen Anne's Revenge ("la vengeance de la Reine Anne") s'était échoué sur un banc de sable à proximité de Beaufort en 1718. Le célèbre pirate Barbe Noire et son équipage auraient alors abandonné le navire et survécu. Jusqu'alors, les experts s'accordaient à dire que le bateau "était probablement" le sien...

Découverte en 1995, il semblerait aujourd’hui que cette épave fut bien jadis le navire de Barbe Noire, l’un des pirates les plus féroces de l’histoire. “Il n’y a pas eu un moment de grande révélation“, expliquait Claire Aubel, coordinatrice des relations publiques des musées maritimes de Caroline du Nord. “Il y a eu une succession de découvertes et une déduction évidente, tirée de différents indices.” Deux preuves en particulier, l’envergure de l’épave et les nombreuses armes découvertes, ont ôté les derniers doutes.

Depuis le début des fouilles en 1997, les archéologues reliaient cette épave à Barbe Noire. Furent notamment retrouvés des poids d’apothicaire estampillés de fleurs de lys – symbole de la royauté française du XVIIIème siècle, et le Queen Anne’s Revenge était à l’origine français, baptisé alors Le Concorde -, de l’or au milieu de plombs – qui pourrait avoir été dissimulé dans un canon par un membre d’équipage français pour que les pirates de Barbe Noire ne puissent s’en emparer – ainsi qu’une cloche gravée de l’année 1705.

Aujourd’hui, le “doute officiel” est enfin levé. Et c’était vital car bon nombre d’événements en dépendaient. Si l’identité du navire n’avait pas été confirmée, l’exposition “Le Queen Anne’s Revenge de Barbe Noire” aurait du être intitulée “Artefacts du supposé Queen Anne’s Revenge”, ce qui en impose moins, il faut le reconnaître. Et désormais, les fouilles de l’épave pourront reprendre, et peut-être même s’intensifier.

Tags :Via :National Geographic

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité