Le club de lectures d’Übergizmo – Episode 6

Bonjour à tous et bienvenue à bord du club de lectures d'Übergizmo où je vous parlerai des différents ouvrages que je reçois de la part des éditeurs et où je vous apporterai mon point de vue parfaitement subjectif à leurs sujets. Il ne s'agira uniquement que de BD, comics et mangas, voire parfois des artbooks. Sachez qu'il n'y a pas d'ordre de préférence dans la rédaction de cet article mais un bon vieux système du "c'est en haut de la pile donc je le chronique en premier".

Dr. Stone T1 (Glénat) – 6.90€

Taiju, un lycéen tokyoïte, est un jour victime d’un phénomène mystérieux : en une fraction de seconde, l’humanité entière est transformée en pierre ! Des milliers d’années plus tard, à son réveil, il décide de rebâtir la civilisation à partir de zéro avec son ami Senku !

Lorsque le scénariste d’Eyeshield 21 et le dessinateur de Sun-ken Rock, décident de travailler ensemble, le résultat ne peut être qu’exceptionnel. Issu du prestigieux Weekly Shônen Jump, qui a vu éclore Dragon Ball et One Piece, Dr. Stone séduit d’emblée par son propos novateur et ses enjeux colossaux. Quand le renouveau de l’espèce humaine ne tient qu’à deux garçons, quelles solutions peuvent bien s’offrir à la survie de l’humanité ?

Lire un extrait : http://www.glenatmanga.com/scan-dr-stone-tome-1-planches_9782344028032.html#page/54/mode/2up

Ma review de cet ouvrage va être un peu particulière ici. Partageant en tous points les propos de l’Ermite Moderne et de sa critique du manga, je vous glisse ci-dessous sa vidéo qui rassemble tout ce qu’il y a à savoir dessus et pourquoi il faut absolument lire Dr. Stone ! Je valide tout ce qu’il y raconte !

Desperate housecat & co T1 (Akata) – 6.95€

Quel est le point commun entre une chatte qui se prend pour une pin-up, un pigeon tueur jaloux (tout droit sorti d’un film de Hitchcock !), une belle-mère psychorigide, un monstrueux beau gosse verdâtre et une équipe de marketeux ratés ? Aucun, à part qu’ils sont les héros du premier manga 100% gags de la collection WTF?!

Alors déjà pour ce manga, ne faites pas comme moi et ne commencez pas sa lecture en étant bourré. Celui-ci fait partie de la collection WTF des éditions Akata donc j’ai parlé à 3 reprises sur ce site. La collection WTF est tarée mais contient souvent des histoires qui ont un certain fil rouge et un sens mais alors là ici : PAS. DU. TOUT. Honnêtement, je pense que je n’ai rien pigé à cette lecture qui contient 4 ou 5 histoires différentes splittés toutes les 5 pages avec semblerait-il la vision de tout cela d’une chatte qui s’appelle Deneuve. Difficile pour moi de recommander ce titre.

Horion T1 (Glénat Manga) – 6.90€

La cité interdite est un lieu dangereux, c’est du moins ce que raconte la rumeur. Koza n’ignore pas ce danger mais il est prêt à le braver pour retrouver son grand frère. Plein d’espoir, il se lance à sa recherche sans se douter qu’il suit les traces d’un fantôme…

Shônen classique avec le schéma standard d’évolution de puissance du héros. Initialement faible, celui-ci va grimper en compétence et tout péter sur sa route (bon pas à la fin du T1, mais on se doute que ça se passera comme ça). Au sein de cette cité interdite se trouvent des éveillés, des volontaires ayant passé une épreuve de force où nombre d’entre eux sont morts. Les éveillés qui en ressortent vivants sont par la suite titulaires d’une incroyable force.

Une lecture oubliable et passable, le monde des shônen étant suffisamment déjà inondé de productions en points largement similaires.

Pillow Bear T1 (Akata) – 6.95€

Wataru est un lycéen introverti, et pour ne rien arranger, il a une passion peu avouable : il est littéralement dingue de peluches ! Il les collectionne, les affectionne… sans vergogne ! Jusqu’au jour où, pris pour cible par des camarades de classe, il s’enfonce dans les tréfonds d’une salle de jeux. Il se retrouve alors nez à nez avec une vieille machine abandonnée. Mais dans ce distributeur-là, se trouve une peluche unique en son genre : l’homme-peluche-ours, Mofutarô !!! Ce dernier, en tant que peluche digne de ce nom, ne veut qu’une seule chose : être câliné par Wataru ! Mais le pauvre lycéen, déjà mal dans sa peau, n’a pas très envie de faire des free hugs avec un homme à moitié dénudé… Son quotidien en sera profondément bouleversé, surtout que Mofutarô n’est pas le seul homme-peluche à débarquer dans le monde des humains !

Lire un extrait : http://www.akazoom.fr/pillow-bear-t1

Autre production de la collection WTF des éditions Akata de cette liste de chroniques ! Ici on revient à du WTF “classique” où on comprend l’histoire qui se présente à nous. Malgré les apparences de la jaquette, il ne s’agit pas d’un shôjo et pour être sûr que la chose soit bien comprise, un sticker y est même aposé avec la mention “attention ceci est un shônen manga”. Ici point d’aventure héroique à grands coups d’épées et de batailles dans les plaines entre orques et aventuriers cependant. Par contre un beau jeune “homme” nu qui est en réalité une peluche et qui n’espère qu’une seule chose : rendre heureux son maître qu’est le jeune lycéen de l’histoire. Nous avons ici une sorte de Toy Story en plus barré dans l’univers des peluches avec un jeune gamin plus âgé que dans les productions Pixar.

Une lecture surprenante, amusante et quelque peu kawaii qui fera sourire les lecteurs.

Ma vie dans les bois T1 (Akata) – 7.50€

Cela fait bientôt trente ans que Shin Morimura est auteur de mangas. S’approchant de la cinquantaine, et tandis qu’il vient de mettre un point final à sa dernière série fleuve, son éditeur lui demande de trouver une nouvelle idée originale pour son prochain titre. D’abord en manque d’inspiration, le dessinateur va finalement se lancer dans un projet « un peu » fou : partir vivre dans la montagne, sans eau courante ni électricité, et raconter son nouveau quotidien en manga ! Sa femme finira par le suivre, malgré “quelques” appréhensions… De la construction de leur maison passive en bois jusqu’au difficile apprentissage de l’autonomie alimentaire, suivez l’incroyable vie de ce couple plus tout à fait comme les autres !

Lire un extrait : http://www.akazoom.fr/ma-vie-dans-les-bois-t1

Le synopsis que vous venez de lire est une histoire vraie. Il s’agit réellement du changement de vie radical de l’auteur du manga. Tout au long du T1, nous allons le voir apprendre sur le tas le métier de bûcheron et la vie en montagne. Rapidement il fera évoluer son outillage avec certains éléments indispensables tels que tronçonneuse et une pelleteuse. A la fin du tome, il aura construit bien plus qu’une maison (mais ça je vous laisse le découvrir par vous-même). Nous suivrons aussi son impressionnante transformation physique et sa perte de poids, gain de muscle et perte de masse graisseuse !

Ce manga est aussi une invitation à faire attention à notre planète et à l’ouverture vers des alternatives à la surconsommation. Il semble aussi indiquer à quel point indiquer c’est cool de chier dans les bois (même si la femme de l’auteur ne semble pas DU TOUT partager ce point de vue par contre).

Voyage en république de Crabe (Delcourt) – 19.99€

Maya, jeune livreuse d’élite dynamique et survoltée, part en mission sur une île coupée du monde : la République de Crabe. Un récit de voyage étrange et fantastique, porté par l’univers singulier de l’étonnante Tarmasz.

La livraison express en terre inconnue de Maya ne se déroule pas comme prévu : administration ubuesque, transports archaïques, territoire impraticable, climat détestable. Elle finit par s’avouer impuissante, profitant de l’occasion pour observer ce pays fantaisiste et anachronique et remettre en question son rapport au temps. Parfois, les voyages ne sont pas uniquement faits d’action et d’aventures…

Lire un extrait : https://www.editions-delcourt.fr/serie/voyage-en-republique-de-crabe.html

Petit coup de coeur pour cette lecture très originale. Toute l’histoire se passe avec la problématique de livraison d’un colis par une entreprise qui garantit des livraisons partout dans le monde en moins de 7 jours. Partout. Dans. Le. Monde. Sauf qu’ici la livraison est pour la République de Crabe, un pays où les informations à son sujet sont très rares. Notre héroïne va vivre une sacrée épopée dans cette terre (et surtout ses eaux) pas comme les autres. Culture, “gastronomie”, langue… tout est à des années lumières de ce à quoi elle est habituée en France. Très rares sont les étrangers à pouvoir rentrer en République de Crabe et un seul étranger à la fois est autorisé sur l’île.

Le dessin m’a rappelé les oeuvres de Picasso et le choix des couleurs apporte une dimension encore plus psychédélique avec un mélange de tonalités de noirs/gris et un jaune fade.

Je dois reconnaître ne pas être familier avec les tatouages de l’artiste mais il me semble intéressant de suivre celle-ci pour voir ce qu’elle va pouvoir proposer par la suite. Une très bonne première publication physique en tout cas !

Merci aux éditeurs pour les ouvrages fournis

Tags :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité