Facebook étend son programme controversé de revenge porn

revenge porn

En résumé : "Facebook a un système pour prévenir du revenge porn, où un ex pourrait avoir publié des photos intimes pour l'humilier. L'idée est d'utiliser les photos intimes, préalablement envoyées sur la plateforme par l'utilisateur, de les identifier comme "à risque" et Facebook empêcher les photos identiques d'apparaître à l'avenir sur le compte d'un tiers."

“Antigone Davis, directrice de la sécurité chez Facebook, explique le fonctionnement de ce système dans les détails. Cette méthode est une solution d’urgence. Si vous pensez que votre ex pourrait vouloir publier de telles photos, vous pouvez alors prendre les devants.”

Avant d’être présenté, un programme pilote avait été déployé en Australie, mais il semble que Facebook ait depuis décidé qu’il était suffisamment bon pour être lancé autre part. Cela inclut désormais les États-Unis, le Royaume-Uni et le Canada. En France, il faudra encore attendre pour éviter que son ex ne publie des photos de vous dénudé par vengeance… La solution reste encore de ne pas en prendre, ou de rester avec votre conjoint-e.

Le programme a pourtant quelques lacunes. En effet, il a fallu utiliser des photos d’utilisateurs… Les images téléchargées sont ensuite utilisées pour créer une «empreinte digitale illisible par l’homme», avec cette base de données, le système est capable de reconnaître le type d’images et d’empêcher totalement le téléchargement. C’est à dire qu’il gère le problème à la source, voire même en amont. 

Facebook a tenté de se défendre, suggérant qu’il s’agissait davantage d’une option d’urgence, il n’empêche que tout le monde n’est pas de cet avis… Deux poids, deux mesures. 

Tags :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité