Nous avons testé la Virtual Room… c’est une expérience exceptionnelle !

Virtual Room

Virtual Room, premier réseau de salles de réalité virtuelle (VR) au monde et pionnier dans
l’aventure VR multijoueurs, annonce la sortie de la Mission 2 - deuxième aventure du genre
après le premier opus sorti en Février 2017 à Paris. Les créateurs mettent une fois de plus
la barre très haute afin de proposer une mission ultra immersive aux décors extraordinaires. Nous sommes allés y faire un tour !

Équipés de casques dernière génération, alliant confort de jeu et liberté de mouvement,
laissez-vous transporter avec votre équipe (jusqu’à 4 joueurs) à travers les époques comme si vous y étiez ! La prise en main immédiate garantit une expérience ouverte à tous (12 à 70 ans) basée sur la communication, la déduction et l’esprit d’équipe.

Virtual Room, création 100% made in France, propose au public un nouveau type de
divertissement (issu de son propre studio de développement) à la croisée des chemins entre un jeu d’équipe et un film hollywoodien : une aventure dont vous êtes le héros.

Le test

Armées de casque HTC Vive, nous sommes allées tester la mission deux récemment sortie ! Manettes en mains, en quelques instants, vous voici au coeur d’une escape room. La vitesse n’est pas la priorité, certes, il y a du temps, mais il est tout à fait possible de jouer avec les différents accessoires, comme une batte de Baseball ou une tasse à café dans le premier niveau. Il faut ensuite faire divers actions, en immersion, à 360 degrés. Voici le pitch !

“Année 2217. L’heure est grave. L’équipe Alpha, chargée d’explorer le temps, a disparu. Une faille temporelle a été détectée dans le passé, risquant de faire disparaitre la race humaine de la surface de la planète.

Votre mission ? Constituez votre équipe Oméga (de deux à quatre membres) parmi vos plus fidèles compagnons et partez à votre tour dans les méandres du temps à la recherche de l’équipe Alpha afin de réparer les dégâts causés par la faille temporelle et ainsi sauver l’avenir du monde !

Attention, le temps vous est compté ! Vous êtes le dernier espoir de l’humanité !
Bonne chance, équipe Oméga !”

Les plus 

Honnêtement, nous nous sommes vraiment éclatées, il y a 4 univers à découvrir, la première salle permet de prendre la main le Vive, vous découvrez votre coéquipièr(e) qui apparaît comme par magie à votre côté, vous vous familiarisez avec votre environnement, vous réalisez une série d’actions pour débuter votre voyage dans le temps.

De là, vous irez réellement de surprises en surprises, passant d’un temple Maya, à un navire échoué au fond de l’eau – gare aux requins -, pour atterrir au Far-West et tâter un peu de votre six-coups (qui tire à l’infini, mais ne soyons pas tatillons). Et ce n’est pas terminé, le grand final dans l’espace est bluffant !

La communication avec votre partenaire est tout à fait efficace, vous pouvez dialoguer grâce au micro et écouteurs alors que vous vous situez géographiquement dans des boxs séparés. On rigole, on échange, c’est extrêmement ludique. Notez que vous ne pouvez pas perdre ou mourir, si vous échouez au niveau du temps, vous serez téléporté dans la séquence temporelle suivante et si vous bloquez sur un niveau, l’opérateur ne vous donnera pas la solution, mais des indices. 

Vous êtes dans une boîte, il y a le risque de se prendre les murs en évoluant au sein du jeu. Pas de panique, d’une part, ils sont en nylon et un quadrillage rouge apparaît lorsque vous vous en approchez trop près. 

Si vous êtes rapide dans la partie, amusez-vous avec les accessoires, je n’ai jamais eu autant la classe qu’avec mon chapeau de cow-girl virtuel ! D’ailleurs à la fin, l’équipe vous prend en photo dans la réalité, en vous proposant lesdits accessoires que l’on a pu trouver dans le monde virtuel. 

Un dernier petit détail, pour ceux qui ont peur d’être claustrophobes, la VR est utilisée pour soigner ce mal, les boxs sont ouverts et spacieux et l’impression de profondeur à 360 degrés auront raison de cette phobie. L’expérience est bien sûr déconseillée aux épileptiques, mais l’étant moi-même, je n’ai pas eu le moindre problème. C’est un ensemble très stable, rassurez-vous.

Les moins 

Dans notre cas, il y a eu quelques bugs, rien de bien méchant, et le soft est mis à jour régulièrement grâce aux parties de tous les joueurs. Question confort, le Vive est très bien, vous transpirerez un peu du front au bout d’une heure, le poids reste correct et l’engin est assez puissant pour gérer toutes les données transmises sans lags. En revanche, vous êtes relié à un fil, ne tournez pas trop sur vous même, sinon, le chenapan va finir par vous étrangler – un peu évidemment -. Il n’y a pas de danger mais une légère gêne. 

On ne tue pas les oiseaux – je ne vais pas vous spoiler, mais non, on ne tue pas les oiseaux -. Brigitte Bardot serait folle de rage.

C’est tellement sympathique, que justement, on aimerait avoir un peu plus de temps pour en profiter, les missions sont assez courtes, toutefois avec une heure de jeu, vous en prendrez plein les mirettes. 

Et alors ? On y va ? 

Clairement, ce ne sont que les prémices de la réalité virtuelle et ils sont plus que prometteurs, nous ne pouvons que vous conseillez d’essayer, vous ne gâcherez pas ces 30 euros comme cette heure. D’ici quelques années, vous pourrez faire de superbes comparatifs, après tout, vous aurez vécu cela en premier ! Les futurs casques seront plus légers, les jambes seront utilisées et les graphismes encore améliorés avec encore plus d’interactions. Nous avons hâte d’y être.

L’immersion virtuelle proposée par Virtual Room a ainsi été pensée et conçue avec soin par les développeurs du jeu afin de garantir une expérience qui soit à la fois longue, amusante mais surtout ouverte à tous ! De 12 à 70 ans, tout le monde peut participer à la mission de l’équipe Omega et tenter à son tour de sauver le monde. Notez que c’est également parfait pour le côté “esprit d’entreprise”, parlez-en a votre patron tout simplement.

J’y suis allée l’esprit ouvert à la critique, je suis sortie avec des étoiles plein les yeux, c’est un avis dithyrambique, il faut tester la Virtual Room.

Il suffit de réserver votre place ici ! (il y a également des tarifs étudiants et des places à 25 euros en heures creuses)

Tags :Sources :virtual-room

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité